Bitter virgin (manga)

Manga - Bitter Virgin Manga - Manhwa - Bitter Virgin Vol.2 Manga - Manhwa - Bitter Virgin Vol.3 Manga - Manhwa - Bitter Virgin Vol.4

 Fiche technique

• Titre : Bitter virgin.

• Genre : romance, drame, tranche de vie.

• Type : seinen.

• Manga : 4 tomes.

• Auteur : Kusunoki Kei.

• Editeur : Square Enix (Japon), Ki-oon (France).

Bitter virgin est un manga de Kusunoki Kei publié en 4 tomes. Ce manga est donc un seinen à l’allure de josei
(étant donné qu’il tire vers le shojo) dressant le portrait psychologique d’une jeune fille qui a été abusée sexuellement par son beau père et a dû faire adopter son enfant. Dans cette œuvre
l’auteur décrit les séquelles que peuvent laisser ce genre d’actes obscènes et impardonnables.

Résumé (source anime-kun) :

Suwa Daisuke est un véritable bourreau des cœurs dans l’école qu’il fréquente et passe son temps à séduire les filles de son entourage. Quand arrive une nouvelle élève transférée, Aikawa Hinako, une demoiselle calme et réservée, Daisuke n’éprouve aucun intérêt pour une jeune fille qui joue trop facilement les vierges effarouchées, terrifiée au moindre contact avec la gent masculine.

Ses sentiments vont changer quand il entendra accidentellement la confession d’Hinako dans une chapelle abandonnée.

L’avis de M.E.V.

L’auteur nous propose une histoire assez courte (4 tomes) ce qui permet d’éviter une narration trop longue et une succession de personnages inutiles pour se focaliser uniquement sur le plus important. Dans cette œuvre les relations amoureuses ne trainent pas, tout se déroule assez rapidement, ce qui rend ce manga vraiment très réaliste dans l’ensemble. De plus les thèmes abordés dans ce manga sont assez inhabituels (viols, grossesses, etc…) pour le genre ce qui lui donne une identité particulière, sans oublier qu’une grande partie de l’histoire est tirée de l’expérience réelle de la mangaka renforçant l’immersion et la sincérité dans la mise en scène. Les personnages de Bitter Virgin sont souvent  cruels, mesquins et blessants, ce qui rajoute également une part de réalité. Néanmoins la lecture est rendue haletante par la force des personnages eux-mêmes et par le savoir faire de la mangaka qui se joue de nous, nous surprend même dans les parties attendues et nous laisse en permanence dans l’incertitude. Habituellement on se demande toujours « Que va-t-il se passer ? » mais ici c’est plutôt  « Comment chaque détail va-t-il être agencé, et  sur quoi cela  va déboucher ? » ce qui nous maintient en haleine du début jusqu’à la fin. Pour conclure, en lisant ce manga on se pose plusieurs questions existentielles : Peut-on continuer à vivre en portant un lourd fardeau sur le cœur ? Peut-on continuer à vivre en sachant que l’amour nous sera toujours interdit ? Ce qui nous donne une véritable leçon de vie, lorsque l’on acquiert les réponses au fil de la lecture de ce manga que l’on peut littéralement caractériser de chef d’œuvre. Je conseille donc cette œuvre à un public plutôt averti (car celui-ci aborde des thèmes plutôt inhabituels) aimant la romance et les drames.

Publicités