« Dans la peau d’un Noir » de J.H. Griffin

  Résumé :

Dans la peau d’un Noir (titre original Black Like Me, « Noir comme moi ») est un récit autobiographique écrit entre le 28 octobre 1959 et le 17 août 1960 par John Howard Griffin, écrivain et journaliste américain, et publié en 1961. La publication française suivra de peu, l’année suivante (1962). Ce livre est une expérience de six semaines pour Griffin, blanc de Mansfield au Texas, grimé en afro-américain, avec pour objectif de connaître la réalité de l’existence d’un Noir dans le sud des États-Unis.

L’avis de Nissim :

« Dans la peau d’un noir » n’est pas seulement le titre d’un livre, mais c’est avant tout l’expérience incroyable d’un écrivain blanc qui se glisse dans la peau d’un noir dans les années 60.

Loin de faire de l’ethnologie  ou de la sociologie, J.H. Griffin plonge humainement dans le cœur même du ghetto noir américain, afin de comprendre les causes complexes et les conséquences terribles du racisme et de la ségrégation.

Si ce livre réussit à pénétrer le lecteur (qu’il soit noir ou blanc) c’est par le biais d’une langue exceptionnelle et d’un   style riche et profond. Ceux-ci retranscrivent poétiquement les odeurs marquantes, la musique envoûtante et les couleurs contrastés du ghetto et plus généralement du sud américain.

Pour comprendre le ségrégationnisme américain et pour voyager à travers le mur de la couleur, lisez « Dans la peau d’un noir » de J.H. Griffin.

Publicités

Une réflexion sur “« Dans la peau d’un Noir » de J.H. Griffin

  1. Quand tu as écrit que John H.G. s’est glissé dans la peau d’un noir je pensais que tu voulais dire littérairement parlant. Puis, je lis sur Wikipédia : « il décide de subir un traitement associé à
    des rayons ultraviolets pour se brunir la peau. Il passe ensuite 6 semaines dans le sud des États-Unis […] »! Tout de suite, ça n’a plus la même portée.

Les commentaires sont fermés.