« Humaine » de Rebecca Maizel

Résumé :

Lenah Beaudonte est une vieille vampire née en Angleterre en 1418. C’est une tueuse sans pitié qui sème la mort et la terreur. Entourée de son cercle, c’est l’une des plus puissantes vampires de tous les temps, crainte et respectée. Pourtant sous ce masque de marbre que rien n’ébranle, elle souffre : elle ne ressent rien des émotions humaines, et le sang dont elle se nourrit ne peut suffire à atténuer sa souffrance. Elle voudrait redevenir humaine. Elle y parviendra grâce au sacrifice de son âme-sœur.

Pendant quelques mois, elle va vivre dans la peau d’une lycéenne de 16 ans au XXIe siècle : aller en cours, faire du shopping, apprendre à conduire, bronzer, tomber amoureuse… Mais ce petit moment de bonheur va prendre fin quand ses compagnons d’hier se lanceront à sa poursuite.

L’avis de Claudia

La rédemption d’un vampire se trouve dans le fait de redevenir humain, comme si le loup devenait la brebis. Nous avons lu beaucoup de livres sur les vampires, de Dracula en passant par Twilight. Rebecca Maizel nous peint ici l’envers du décor, quand après des siècles de pouvoir, de bains de sang et de jeunesse
éternelle. Mais quand l’on ne ressent rien à par la souffrance, on se retrouve à regretter sa vie d’antan. Redevenir humain, vivre de plaisirs simples comme marcher sous les rayons du soleil,
rire de choses futiles, tomber amoureux, être triste, pouvoir pleurer et ne pas voir plus loin que son petit monde.

C’est pour cela que se bat Lenah, rattrapée par son passé et qui redeviendra un vampire certes, mais un vampire ayant une âme.

Et si le seul choix finalement pour un vampire, après des siècles d’existence, c’était de mourir ?

Publicités