« La vie d’une autre » de Frédérique Deghelt

4e de couverture :

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d’amour et le lendemain… Elle se retrouve
douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse… Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l’homme qu’elle a rencontré la
veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient
secrètement l’enquêtrice de la vie d’une autre. Ou plutôt de sa propre vie.

L’avis de Lila :

« J’expérimente le défaut principal de ce pays : ici, on est ce que l’on fait. Quand on ne fait plus rien, on
n’est plus rien. »

 Frédérique Deghelt ne passe pas par quatre chemins : ce sont tous les travers de la société qui passent
par la moulinette de son récit autant psychologique que d’investigation.

La narration en elle-même a de quoi dérouter : dialogues, pensées et récit se retrouvent
pêle-mêle , sans guillemets ni tirets !

Confus? Certes. Mais l’effet est là : nous sommes propulsés dans la tête de Marie, la personnage principale,
et ce qui est embrouillé pour elle, l’est de fait pour nous aussi.

Au lecteur de rester assidu et de ne pas perdre le fil de l’histoire ! Ce n’est du reste pas
aussi difficile qu’il n’y paraît au premier abord et on a tôt fait de s’habituer à cette  narration un peu inhabituelle.

Une fois ce cap passé, quel bonheur de se plonger dans les méandres de cette histoire riche en
découvertes : on en apprend autant sur la protagoniste que sur soi-même.

Comme dirait Sartre, « Tu n’es pas ce que tu es. Tu es en devenir. »

 Note : Le livre va être adapté au cinéma par Sylvie

Testud avec Juliette et Mathieu Kassovitz dans les rôles principaux. Sa sortie est prévue dans les salles obscures pour le 7 décembre 2011. Voilà un film que je ne raterai sous aucun prétexte !!
^^

Publicités