Orgueil et préjugés de Jane Austen

Titre original : Pride and Prejudice

Auteure : Jane Austen
Origine : Angleterre
Publication originale : 1813

Quatrième de couverture :
Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine. Le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth ? Les sœurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ?
Le happy end tant attendu par le lecteur du chef-d’œuvre de Jane Austen aura bien lieu, mais au terme d’innombrables intrigues et retournements cocasses ou cruels.
Traduction nouvelle de Laurent Bury

Mon avis :
A ce jour, il est sûrement mon livre préféré. Je n’ai pas assez de mots pour décrire à quel point ce roman m’a plu. Il m’a littéralement transportée . Il y a longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi prenant et aussi bien écrit. La narration est à la fois simple et raffinée, et le vocabulaire est d’une richesse telle, qu’il nous fait regretter notre incapacité à savoir parler d’une si belle manière aujourd’hui.
Le personnage d’Elizabeth est évidemment très attachant vu que l’histoire est principalement centrée sur ses sentiments et sur l’évolution de sa relation avec Mr Darcy.
Un livre extrêmement bien mené du début à la fin, des personnages intéressants à la personnalité bien caractéristique, des décors splendides qui nous transportent dans l’Angleterre d’autrefois, des retournements de situation spectaculaires et une fin absolument grandiose…
Une chance pour moi, j’ai pu voir l’adaptation cinématographique (2005) du livre après l’avoir terminé et il faut bien avouer qu’elle est très réussie et assez fidèle au roman. Un jeu d’acteur parfait, avec Keira Knightley dans le rôle d’Elizabeth Bennet et Matthew Macfadyen pour William Darcy. Unique déception : une fin un peu baclée selon moi, puisqu’elle omet la discussion finale du roman dans laquelle les protagonistes expliquent leurs actes passés et reviennent sur tout ce qui a pu les séparer.

Alors mes chers amis, un conseil, lisez ce merveilleux classique de la littérature anglaise, admirez le film, et laissez-vous envoûter par le piano de la B.O. qui vous donnera plus d’un frisson… !

Sarah Zed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s