Invictus

Invictus

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puit où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

William Ernest Henley

Invictus, « invaincu, dont on ne triomphe pas, invincible ».

Tout est dit dans le titre de ce poème écrit en 1875 par William Ernest Henley, encore à l’hôpital suite à une amputation du pied. Lorsque le texte est écrit, il a vingt-cinq ans, il survivra à son opération et vivra avec un seul pied jusqu’à l’âge de cinquante-trois ans.

C’est un texte plein de force, qui exhorte au combat, à la résistance. C’est même plus que ça, c’est un hymne à garder toujours à l’esprit. Il aide à relativiser ses peines et à les surmonter.

Invictus (le film) – 2009 – réalisation de Clint Eastwood

Devenu populaire, le poème a fait l’objet de nombreuses reprises et a notamment inspiré la réalisation du film éponyme retraçant les débuts du premier mandat du président Mandela en 1995. En effet, il joua un grand rôle dans la vie de Mandela durant sa période d’incarcération à Robben Island. Le texte a été sa source d’inspiration pendant ce temps d’emprisonnement mais surtout pendant sa présidence.

Synopsis – En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…

Le principal intérêt du film reste le personnage de Mandela, son engagement envers son peuple et son parcours saisissant. Le film permet de découvrir, il est vrai grossièrement, l’homme et l’histoire de l’Afrique du Sud mais a le mérite de traiter d’un pays et d’une période assez méconnue.

Le 11 février 1990, Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, sortait de prison après vingt-sept années passées en détention. Sa libération met fin au système raciste et violent de l’apartheid en Afrique du Sud, où les Noirs – pourtant majoritaires – devaient vivre séparés des Blancs qui détenaient le pouvoir. Quatre ans plus tard, Nelson Mandela deviendra le premier chef d’État noir d’Afrique du Sud.

Autre intérêt du film : il révèle combien le sport est objet d’instrumentalisation notamment politique. Quelques soient les sociétés ou les époques, la neutralité du sport relève du mythe. En effet, il s’enracine dans les stratégies politiques des États et devient une vitrine de la vitalité et de la grandeur des nations, principal instrument de propagande. Le film met particulièrement bien en lumière cet aspect souvent oublié.

Invictus est un film, certes, quelque peu pétri de bons sentiments….certes un peu patriotique….mais efficace et qui a le mérite de porter un message profondément humaniste.

DONC trois bonnes raisons de voir le film :

– l’interprétation impressionnante de Morgan Freeman en Nelson Mandela

– Matt Damon en rugbyman….. ooooh !

– et  l’intérêt de mieux connaître l’histoire de l’Afrique du Sud et surtout le personnage charismatique de Mandela.

Nell

Publicités

Une réflexion sur “Invictus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s