Rosa Candida – Audur Ava Ólafsdóttir

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson

  C’est l’histoire d’un amoureux des jardins et des fleurs qui rêve de redonner vie à une roseraie à l’abandon dans un monastère. Il quitte femme, enfant, son frère jumeau, autiste, et sa terre natale, l’Islande, pour planter sur le continent une fleur que sa mère, morte dans un accident de voiture, adorait, une rose à huit pétales, la rosa candida. Jusqu’à ce que sa femme Anna et sa fille Flora Sol le rejoignent, le poussant à être le mari et le père qu’il était devenu trop tôt, un soir, dans une serre, « par hasard ». « Les femmes sont comme ça, dit-il. Elles surgissent tout à coup devant vous, au seuil d’une nouvelle vie, un marmot sur les bras pour vous signaler que c’est à votre tour d’endosser la responsabilité d’une conception intempestive, d’un enfant-accident

Rosa Candida est un conte initiatique tout en délicatesse, structuré en courtes séquences, à la mesure des petits pas du jeune rouquin, peu pressé de devenir adulte. Arnljotur a l’ignorance et l’ingénuité de sa jeunesse mais il n’est jamais ridicule, souvent attendrissant, parfois énervant mais toujours attachant. Son voyage vers l’âge adulte, vers la paternité, est une succession de découvertes aux allures de conte.

A lire sans modération !

Anissa Berkani Rohmer

Publicités

2 réflexions sur “Rosa Candida – Audur Ava Ólafsdóttir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s