LE ROMAN DE SOFIA – HENNING MANKELL – Traduit du suédois par Agneta Segol et Marianne Segol-Samoy (livre 3)

le roman de sophia 2Le Roman de Sofia est la compilation de trois ouvrages d’Henning Mankell, successivement traduits en 1998, 2003 et 2011. Sofia existe vraiment. C’est une jeune femme du Mozambique (ancienne colonie portugaise) qui a perdu ses deux jambes en sautant sur une mine quand elle était petite. Sa soeur Maria qui l’accompagnait n’a pas survécu : c’est ce que raconte le premier livre, Le Secret du feu. Il parle aussi du décès du père, paysan victime de la guerre civile, et de la façon dont l’héroïne a du trouver sa place après son accident. Le deuxième livre, Le Mystère du feu, traite d’un autre malheur, la disparition de la soeur aînée Rosa, atteinte du sida. En parallèle, la mère Lydia lutte pour conserver l’accès des villageois à un champ potager menacé d’être transformé en golf. Enfin dans le troisième livre La Colère du feu, Sofia, devenue maman de deux jeunes enfants, doit faire face à l’infidélité de son mari Armando.
Henning Mankell dit ne raconter que des faits réels, bousculant simplement la façon dont ils se sont déroulés. Suivie par un narrateur externe attentif, Sofia devient alors une figure emblématique de la résilience : envie de vivre envers et contre tout, capacité à faire de ses difficultés des atouts. A chaque nouveau malheur, on pense qu’elle ne se relèvera pas et pourtant elle continue, en mémoire d’abord de ses proches disparus, plus tard pour ses enfants. Tout se passe comme si le fait de ne pas pouvoir courir ou danser (elle adore) galvanisait Sofia, lui permettait de supporter toutes ses souffrances et la propulsait même vers un meilleur. Courageuse et opiniâtre, la jeune fille sait instinctivement polir ses sentiments, trouver des réconforts : elle parle régulièrement avec les morts dans sa tête, décrypte les flammes du feu et y devine son avenir comme le lui a appris une vieille femme. Attention, elle n’est ni superstitieuse ni sotte, seule de son village à ne pas croire aux promesses des guérisseurs de chasser le sida comme un mauvais esprit.

Vraiment à lire ! Et bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s