ETHNICITY. 01 de TADANO, Nobuaki

ethnicity mangaDans un futur indéterminé où la planète a été dévastée par la famine, les guerres et les bouleversements climatiques, l’humanité vit désormais dans des mégapoles coupées de l’extérieur, éparpillées dans tous les pays de la planète, mais toutes dominées par un même système de régulation des comportements. Afin de maintenir la paix à tout prix, tous les citoyens ont été conditionnés de sorte à ne jamais se rebeller, à ne jamais se poser de questions sur leur vie et leurs émotions bien réglées. Quiconque effectue le moindre petit geste déplacé, crie un peu trop fort, ou fait quoi que ce soit qui pourrait gêner les autres, perd des points de civilité sur un compteur de 100. Quand le compteur est à 0 points, c’est l’exil dans les zones blanches, des lieux désertiques non référencés.
C’est dans ce cadre que Niko, une jeune lycéenne modèle, suit sa vie bien rangée aux côté de son e-pet, sorte d’animal cybernétique tuteur tenant le rôle de parent et, plus généralement, de famille, et surtout chargé de veiller à ce que l’humain qu’il a en charge ne s’égare pas de la bonne voie toute tracée. Niko se voit déjà haut placée dans les strates de la mégapole de Sensoram. Un jour, pourtant, elle se prend d’intérêt pour Astha, un garçon de sa classe qu’elle n’avait jamais remarqué auparavant. Intriguée par son comportement, elle le suit, jusqu’à arriver à la frontière de Sensoram, où elle se fait attaquer par un crache-mort, un étrange robot chargé de surveiller la frontière.

Vous vouliez un univers bien fumé ? Vous voilà donc servi ! Car fumé, l’univers que met en place Tadano l’est assurément. Mais dans le bon sens du terme, l’auteur mettant en place, en seulement un volume, un univers futuriste plutôt original et fourmillant de richesses.
En plus du système de régulation des comportements, des e-pets et des crache-mort, vous pourrez donc également compter sur la notion de gène, sorte de prédisposition offrant à chaque personnage un talent particulier. Il existe un nombre important de gènes différents, que celui de Niko lui permet d’être multi-tâches, et il existe des gènes très particuliers .

Comme vous pouvez le voir, Nobuaki Tadano apporte, dans le monde qu’il a créé, de nombreuses facettes où il semble ne rien oublier. L’univers mis en place est riche, très riche, et pourtant introduit au fil des pages avec une fluidité exemplaire. Les choses ne sont pas balancées par-ci par-là, chaque élément arrive quand il le faut, on n’est jamais perdu pendant la lecture.

Série en 3 volumes.

Dominique Rondeau

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s