La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier

la jeune fille à la perleTracy CHEVALIER vit à Londres depuis 1984 avec son mari et sa fille. « La jeune fille à la perle » est son deuxième roman. L’idée de ce roman est inhabituelle puisque le déclic lui a été donné par un tableau célèbre et mystérieux du peintre Vermeer, « La jeune fille à la perle », jeune fille dont on ne sait rien. Tracy Chevalier a réussi la performance de nous raconter la vie de cette inconnue, sans jamais nous lasser.

L’action se déroule au XVIIème siècle, à l’époque de Vermeer mais cette jeune fille nommée Griet pourrait appartenir à notre époque car ses émotions sont toujours d’actualité : c’est le drame de la jeunesse dans sa naïveté, son insouciance face à la cruauté des profiteurs toujours prêts à dévorer le plus faible, c’est le danger de la beauté, de la différence qui peut attirer dans un guet-apens…

La jeune Griet est issue d’une famille qui a basculé dans la précarité lorsque son père a perdu la vue. Elle doit alors partir comme servante dans la demeure de Vermeer. Le peintre s’intéresse de suite à elle car elle a l’harmonie des couleurs, même par exemple, lorsqu’elle prépare les légumes pour la soupe :

« Les couleurs jurent parfois quand elles sont côte à côte, Monsieur. » (page 12)

La jeune fille à la perle a préféré la simplicité au risque de brûler ses rêves douloureux, tout en gardant la nostalgie de l’inaccessible. N’est-ce pas le lot de beaucoup d’entre nous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s