» Le liseur  » de Bernhard Schlink

le liseur

 

Le narrateur, prénommé Michael,  à quinze  ans lorsqu’il rencontre Hanna ayant au moins le double de son âge, et devient son amant et son « liseur » attitré. Hanna est son premier amour.

Un jour, après un non-dit dans leur relation,  Hanna  s’en va sans explications.

Des années plus tard, Michael devenu  étudiant en droit,  retrouve par hasard  Hanna sur le banc des accusés d’un procès d’anciennes criminelles de guerre nazi.

« Le liseur » n’est pas exactement un livre sur la deuxième guerre mondiale du côté allemand, mais plus une réflexion sur la justice, la culpabilité et la difficulté d’une réparation.

C’est aussi le récit d’une singulière initiation amoureuse, et des répercussions de ce premier amour sur la vie entière de Michaël, le narrateur de cette histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s