Sur les ruines d’Athènes

Sur les ruines d’Athènes, l’enfant marchait
L’enfant pleurait, il pensait à Athènes .
De ses yeux bleus les larmes coulaient.
Dans son cœur grec, l’amour fit place à la haine.

Sur les ruines d’Athènes,l’enfant blond au teint de rose
L’enfant entre dans le temple de sa déesse,
Il crie, il prie, il insulte et il ose .
Il blasphème mais de ses paroles ressort sa tristesse.

Sur les ruines d’Athènes, l’enfant vengeur coupe une fleur.
Il regarde la mort qui l’entoure mais qui l’a épargné.
Lui, enfant grec, fidèle a ses dieux qui se meurent.
Lui, enfant de la misère , qui a trouvé une épée .

Sur les ruines d’Athènes, l’enfant merveilleux,
Tombé au sol, regardant l’Olympe, le cœur lourd.
Mais sa tête est légère car il croit en l’amour.
Aphrodite a juré, il y croit, je le vois dans ses yeux bleus.

Publicités

2 réflexions sur “Sur les ruines d’Athènes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s