YANKOV

Yankov…

Voilà un prénom que je retiendrai et qui se trouve être le titre d’un incroyable témoignage de Rachel Hausfater.

Yankov est un des rescapés des camps de la mort; avec d’autres comme lui, ils sont recueillis dans une maison d’enfants. Mais comment redevenir un enfant quand on a vécu l’horreur ?

L’écriture poétique  de l’auteur restitue avec acuité les pensées et les émotions de ces enfants rendus sauvages et qui ont presque tout oublié de la tendresse, de la tranquillité, et qu’une faim constante dévore.A travers ce récit dramatique et bouleversant, Rachel Hausfater rend hommage aux enfants rescapés des camps, squelettiques, affamés et seuls au monde qui sont arrivés malgré toutes les horreurs endurées à devenir par la suite des hommes et des femmes accomplis ( pour la plupart mais malheureusement pas tous). La puissance des mots est remarquable puisque les larmes coulent aussi souvent que les chapitres s’enchaînent.Ce récit est Remarquable.Rachel Hausfater nous raconte l’histoire authentique de ces enfants à qui on a volé cette enfance sacrée et qui doivent réapprendre à redevenir eux-mêmes: libres et insouciants, après avoir vécu l’horreur. L’écriture est de toute beauté. Cela cogne dur et fort, ça vous noue parfois l’estomac. C’est un texte admirable, poignant, à recommander à partir de 14 ans.

« On a tout perdu.Et on est tous perdus.

Mais quand même,on est là.

Orphelins,mal en point,malheureux.

Des miettes d’enfants.

Mais vivants. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s