« L’Arabe du futur », tome 2, du pur talent signé Riad Sattouf

Si Riad Sattouf n’avait évoqué que « des souvenirs de sensations » dans le 1er tome, ceux relatés ici semblent bien plus consistants..

Pour Riad, qui a six ans, c’est la première rentrée des classes dans ce petit village syrien, d’une extrême pauvreté, situé tout près de Homs.

Cette rentrée des classes est un traumatisme absolu. La prof est à elle seule une curiosité. Tête voilée, mais mini-jupe assumée. Elle a des mollets tellement énormes que le petit Riad se demande comment elle peut tenir sur ses talons aiguilles. Mais ce que les enfants remarquent surtout, c’est le gros bâton qu’elle tient à la main et qu’elle utilise sans modération pour frapper les mains des cancres, des bavards, et de ceux dont l’uniforme n’est pas dans les règles.

On trouve d’autres personnages clés dans l’enfance de Riad : une cousine qui va lui apprendre la perspective, un cousin général de l’armée, pour lequel le père de Riad est prêt à toutes les bassesses pour obtenir un meilleur poste à l’université. C’est d’ailleurs à l’occasion d’une de ces tentatives mondaines que toute la famille Sattouf se retrouve un jour à Palmyre. « C’est un des endroits les plus impressionnants que j’ai vu de ma vie. Un lieu très étonnant : le sol de Palmyre était couvert de poteries et de pierres incroyables, on avait l’impression de marcher sur l’histoire des hommes », se souvient Riad Sattouf.

Le premier volume de L’Arabe du futur a été vendu à 250.000 exemplaires en France et traduit dans 14 pays. Son auteur Riad Sattouf avait reçu le grand prix RTL de la bande dessinée et le prix du meilleur album du festival d’Angoulême. Dans le tome 1, le lecteur découvrait le petit Riad en Libye et en Syrie. C’était à la fois drôle et émouvant.

Le deuxième album, est largement à la hauteur du premier : c’est l’événement littéraire cette fin d’année !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s