ROCK THE CASBAH, réalisée par Laïla Marrakchi

C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit pour trois jours dans la maison familiale suite au décès du père, l’occasion de se remémorer les souvenirs et de partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane.

Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses sœurs et de bouleverser l’ordre établi depuis toujours par le patriarche.

Dans «Rock the Casbah», l’enterrement n’est qu’un prétexte pour mieux comprendre les femmes que le défunt a laissées derrière lui. Une fois la figure masculine disparue, les langues se délient et l’heure est à la remise en question de soi.

Ce drame permet alors à toute la famille, et surtout aux femmes, de se revoir pour tout mettre à plat entre elles, confronter leurs modes de vie très différents, dans les larmes mais aussi dans le rire.

Cette petite communauté féminine nous plonge, le temps d’une brève parenthèse, au cœur de la maison familiale et de ses secrets.

Une comédie à la fois drôle et émouvante sur la place de la femme dans les sociétés orientales.

Publicités