FROM 5 TO 9

From 5 to 9 drama

Titre original: 5-ji kara 9-ji made    Scénario : Aihara Miki

Éditeur VF : Panini Manga             Éditeur VO: Shogakukan

Type: Josei                                       Illustration: n&b                       

Genre: Comédie, Romance, Drame, Mature, Slice of life

Prépublication: Cheese !

Année (VF): 2012                             Année (VO) :2009

Nous avons tous des rêves qui nous tiennent à cœur. Mais combien d’entre nous pourront les réaliser sans embuche ?

Junko est belle et intelligente, elle rêve de vivre à New York comme une héroïne de série télé. Mais pour l’instant, elle est professeur d’anglais dans un institut privé à Tokyo. Elle pourrait être parfaitement heureuse mais elle approche des 27 ans et n’a pas de petit ami. Sa grand-mère lui a préparé un mariage arrangé avec un moine bouddhiste dont elle visite souvent le temple. Hoshikawa est certes bel homme mais étant bonze, il vit de manière très traditionnelle, bien loin de la vie américaine dont Junko rêve. Pour couronner le tout, Hoshikawa a bien l’intention de l’épouser et de la faire vivre au temple avec lui…

Autour d’eux évoluent d’autres personnages comme Mishima, un ami d’université de Junko ; Môri, secrétaire à l’institut sous le charme de Mishima ; Arthur, un bel étranger, et Momoe, fan de yaoi, tous deux professeurs d’anglais à l’institut ; Nene la petite sœur de Junko, ainsi que Yuki et Hachiya, deux des élèves du jeune professeur.

From 5 to 9

Oyé oyé ! Et voici un shojo un peu plus mature qui devrait vous faire penser à l’univers de Sophie Kinsella et de Sex And The City. Si vous ne connaissiez pas …vous pouvez me remercier.

Je sais que nous pauvres français, nous devons ronger notre frein en attendant la suite des aventures de Junko et de ses déboires amoureux avec ce cher bonze. Mais en attendant, je vous conseillerai d’aller jeter un coup d’œil au drama (d’où cette super image). Je ne vais pas vous mentir, j’ai commis le sacrilège de le regarder en entier (si, si, en même temps 10 épisodes de 46 min c’est court). Du coup, je me languis de savoir la suite du manga !!

Pretty Man

Pretty Man

Titre alternatif : 예쁜남자 (Yebbeun Namja) / Pretty Boy / Beautiful Man / Beautiful Guy / Pretty Man

Genre : Comédie, Romance, Drame, Famille

Diffusion : 20 Novembre 2013 au 9 Janvier 2014

Chaîne de retransmission : KBS2

Nombre d’épisodes : 16

Réalisation : Jung Jung-Hwa

 

Casting:         Jang Geun-Suk, Dokgo Ma-Te

IU, Kim Bo-Tong

Dok Go Young-Jae, Park Gi-Seok

Kim Young-Jae, Park Moon-Soo

Lee Jang-Woo, David Choi

Han Chae-Young, Hong Yoo-Ra

Dokgo Ma-Te est un jeune homme qui possède « le plus beau visage de Corée ». Très ambitieux, il souhaite devenir riche, utilisant pour moyen, son physique. Après avoir déménagé avec sa mère, il fera la connaissance de Kim Bo-Tong, une jeune femme ordinaire, vivant dans un quartier pauvre. Celle-ci, comme toutes les femmes qu’il rencontre, tombera sous son charme au grand désespoir de l’intéressé.

 

A la fin d’une soirée, il rencontre Hong Yoo-Ra, l’ex-belle-fille de la riche famille. Yoo-Ra reconnaît aussitôt l’ambition de Dokgo Ma-Te et elle devient vite son mentor. Elle lui donne alors une mission : séduire 10 femmes différentes.

Ces dix femmes ayant toutes réussies dans leur vie, Dokgo Ma-Te  doit apprendre à leur côté comment elles y sont  parvenues et comment faire lui pour y arriver. Mais très vite, il se rend compte que sa seule beauté ne suffit toujours dans le monde de la richesse et de l’influence.

Au fil de son périple de séduction, Dokgo Ma-Te va apprendre un peu plus sur lui-même.

 

Un bon petit drama avec une bonne musique de fin (“Lovely Girl“ de 5live et « I’m Nobody » de Jung Jun Young) et quatre acteurs que j’adore : Han Chae-Young (DelightfulGirl Choon Hyang), Jang Geun-Suk (Love Rain, You’re Beautiful), IU (Dream High) et Lee Jang-Woo (I Do, I Do). Je vous le conseille.

The Suspicious Housemaid

Suspicious Housemaid

 

Titres alternatifs: 수상한 가정부 (Soo-sang-han Ga-jeong-boo) / The Suspicious Housekeeper

Réalisateur : Kim Hyeong Sik

Pays : Corée du Sud

Genre : Famille, Drame, Mystère

Diffusion : 23 Septembre 2013 au 26 Novembre 2013

Chaîne de retransmission : SBS

Nombre d’épisodes : 20

Acteurs principaux : Choi Ji Woo : Park Bok Nyeo
Lee Seong Jae : Eun Sang Cheol
Wang Ji Hye : Yun Song Hwa
Kim So Hyeon : Eun Han Gyeol
Chae Sang Wu : Eun Du Gyeol
Kang Ji Woo : Eun Hye Gyeol
Nam Da Reum : Eun Se Gyeol

 La  mystérieuse gouvernante Park Bok Nyeo, qui ne sourit jamais,  est solitaire mais d’une efficacité remarquable prend en charge le foyer d’un veuf, Eun Sang Cheol qui vit désormais seul avec ses quatre enfants suite à la mort soudaine de sa femme Wu Seon Yeong.

Bien que parfaite dans son travail, Park Bok Nyeo ne montre jamais ses sentiments et ceci est dû à son mystérieux et tragique passé. Avec l’arrivée de cette femme, la Famille Eun se trouvera face à diverses situations et à apprendre la véritable cause de la mort de la mère de la famille. Ensemble, père et enfants vont devoir se redécouvrir, apprendre à vivre ensemble et apprendre ce qu’est le pardon.

Park Bok Nyeo est un véritable robot capable d’effectuer n’importe quelle tâche. Mais derrière cette barrière qu’elle a érigé entre elle et la famille pour qui elle travaille, se cache une femme profondément meurtrie. Si on la trouve froide au premier abord, on finit par s’attacher à ce personnage hors du commun.

Ce drama est un remake du drama japonais « Kaseifu no Mita » du réalisateur Yukawa Kazuhiko, diffusé en 2011 sur NTV.

Last Cinderella

Last Cinderella

 

Titre alternatif : ラスト シンデレラ (Rasuto Shinderera)

Genre : Comédie, Romance

Diffusion : 11 Avril 2013 au 20 Juin 2013

Réalisateur : Hirano Shin, Sekino Munenori, Tanaka Akira

Chaîne de retransmission : Fuji TV

Pays : Japon

Nombre d’épisodes : 11

Acteurs principaux : Shinohara Ryoko : Toyama Sakura

Miura Haruma: Saeki Hiroto

Fujiki Naohito: Tachibana Rintaro

Sakura Toyama, coiffeuse-esthéticienne est la directrice-adjointe d’un institut de beauté.
Elle n’a pas eu de petit ami depuis dix ans, elle a maintenant la quarantaine et s’est installée, dans une routine et une solitude qui commencent à lui peser.
Son plus grand souhait : reprendre sa vie en main, se trouver un petit ami…encore faudrait-il qu’elle fasse quelques efforts pour son apparence, car Sakura qui passe sont temps à soigner la beauté des autres se néglige et ne fait pas très attention à elle. Au point d’avoir des poils au menton !
Cependant sa bonne humeur, sa bonté, sa générosité, son air gaffeur et maladroit, sont des qualités qui la caractérisent.
Deux hommes vont ainsi s’attacher à sa personnalité : Hiroto, un compétiteur de BMX de 15 ans son cadet, et Tachibana Rintaro, le nouveau directeur du centre de beauté, un homme mûr et posé qui est aussi un ami d’enfance de Sakura.

J’ai adoré ce drama. Sakura est trop marrante même si il faut avouer qu’elle est parfois très naïve. Une vraie petite tuerie pour moi qui ne suis pas trop jdrama et le générique de fin  est pas mal (Star LoveRation by Kera Kera). Par contre, la fin comment dire, je m’attendais à un peu plus.

Master’s Sun

The-Master-s-Sun-korean-dramas-35150293-1280-720

 

Titre original              주군의 태양 [Joogoonui Taeyang]

Titre alternatif                       The Sun of My Master, The Sun of the Lord

Catégorie                    Comédie Romantique, Drame

Genre                          Comédie, Romance, Fantastique, Horreur /Epouvante

Chaîne de diffusion    SBS

Année de diffusion     2013

Nombre d’épisodes    17

 

Acteurs principaux


                                   So Ji Seob : Ju Jung Won
                                   Gong Hyo Jin : Tae Gong Sil / Tae Yang
                                   Kim Yu Ri (1984) : Tae Yi Ryeong
                                   Seo In Guk : Kang Wu

 

Ju Jung Won est un PDG ambitieux et froid, aussi  terre à terre que sans pitié. Il a pour fâcheuse habitude de mesurer ses relations à travers l’argent. C’est le directeur général du centre commercial « Kingdom ». Il circule une rumeur sur le fait qu’il serait sous l’emprise d’une malédiction liée à la présence permanente de l’esprit de sa fiancée, qui l’empêcherait d’avoir toute relation avec une femme. En effet, 16 ans plus tôt, il a été kidnappé et sa petite amie est morte lors d’une course poursuite en voiture.

 

Tae Gong Sil, est une jeune femme souffrant d’insomnies, en raison de son habilité à pouvoir communiquer avec les fantômes, habilité qu’elle a acquise depuis un mystérieux accident. Ce don ne lui permet pas d’avoir une vie sociale et encore moins une vie sentimentale car chaque fantôme qu’elle rencontre lui demande une faveur afin de pouvoir reposer en paix.

 

A première vue, il n’y avait aucune chance que ces deux-là ce rencontre et pourtant le “hasard“ les a réunit. Tae Gong Sil trouvera en Jung Won le seul moyen de ne plus voir de fantômes. Il deviendra son refuge car le simple fait de le toucher éradique tout fantôme se trouvant aux alentours. Gong Sil n’aspirera désormais qu’à une chose, rester aux côtés de Jung Won le plus longtemps possible afin de se libérer de cette faculté aussi particulière qu’éreintante.

Pour Jung Won, cela sera dans un premier temps un moyen de rentabiliser son entreprise mais en apprenant à accorder sa confiance, cela lui permettra de chasser ses anciens démons.

 

Le personnage de Tae Gong Sil est vraiment attachant (comment vous auriez réagit face à tout ces fantômes ?) et Ju Jung Won essayant de faire face à ce qu’il ne voit pas est trop drôle surtout vu le fait qu’il n’y croit pas lui-même. Un super drama que je recommande vivement aux fans de comédie et de fantastique. Si vous n’aimez pas les films d’horreur (comme moi !), ne vous inquiétez pas vous pouvez regarder sans soucis. Seule l’apparition de certains fantômes vous fera frémir.

Jang keun Suk

JANG KEUN SUK

Nom et prénom: Jang Geuk Suk
Taille : 182 cm
Poids : 63 kg
Groupe sanguin : A
Famille : Fils unique
Hobbies : Ecouter de la musique, le snowboard, le ski, le chant et la danse
Nourriture favorite : La nourriture épicée
Acteur favori : Ahn Sung-ki
Agence : Lobe Entertainment
Education :
Seoul Dong Eui Elementary, Kwang Jang Middle School, New Zealand Nelson College, Bang San High School, Han Yang University (Théâtre et Cinéma Majeurs)

Jang geun Seok

Jang Geun Suk est à la fois acteur, chanteur et mannequin.

Il apparaît dans le clip I know de Son Ho young (octobre 2008). Il sortira aussi 2 singles et 2 clips en guise de pub pour la marque Black’n Jean (cosmétique masculin) et pour la marque Samsung.

Il reprend aussi la chanson Can You hear me de l’OST de Beethoven Virus.

Dramas

2010 – Mary Stayed Out All Night
2009 – You’re Beautiful
2008 – Hong Gil Dong
2008 – Beethoven Virus
2006 – Dust Storm

Films

2009 – The Case of Itaewon Homicide
2009 – Members of The Funeral
2008 – Do Re Mi Fa So La Si Do
2008 – Baby And Me
2007 – Crazy Waiting
2007 – The Happy Life
2006 – One Missed Call Final

Une des superbes chansons qu’il chante (en japonais) est «Let me cry » !! A ne surtout pas rater !!

Il ne faut surtout pas oublier de regarder ses dramas mis entre parenthèses. Il est juste magnifique et joue extrêmement bien 😀

Ailina and S

Anissa

ANISSA

we love you !!!! ❤

     Anissa est une jeune femme très très sympathique et surtout, d’une beauté phénoménale !!! Elle est appréciée de tous ses proches car Anissa est très attachante et drôle.

Quand les gens parlent de Books Of Dreams, ils parlent surtout des jeunes et de ce qui se passe dans le groupe mais je pense qu’ils oublient de parler (et de complimenter) de celle sans qui rien de tout cela n’existerait et qui a su surpasser tous les obstacles pour arriver à un tel succès.

       Alors, je voudrais la remercier de la part de toutes les personnes du groupe et lui dire : ON T’AIME !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

By Sokona alias ChoOcaaapic Killer !