L’ange de poésie et la jeune femme de Sophie d’ARBOUVILLE

L’ange de poésie et la jeune femme

L’ANGE DE POÉSIE.

 

Éveille-toi, ma sœur, je passe près de toi !

De mon sceptre divin tu vas subir la loi ;

Sur toi, du feu sacré tombent les étincelles,

Je caresse ton front de l’azur de mes ailes.

À tes doigts incertains, j’offre ma lyre d’or,

Que ton âme s’éveille et prenne son essor !…

 

Le printemps n’a qu’un jour, tout passe ou tout s’altère ;

Hâte-toi de cueillir les roses de la terre,

Et chantant les parfums dont s’enivrent tes sens,

Offre tes vers au ciel comme on offre l’encens !

Chante, ma jeune sœur, chante ta belle aurore,

Et révèle ton nom au monde qui l’ignore.

 

LA JEUNE FEMME.

 

Grâce !.. éloigne de moi ton souffle inspirateur !

Ne presse pas ainsi ta lyre sur mon cœur !

Dans mon humble foyer, laisse-moi le silence ;

La femme qui rougit a besoin d’ignorance.

Le laurier du poète exige trop d’effort…

J’aime le voile épais dont s’obscurcit mon sort.

Mes jours doivent glisser sur l’océan du monde,

Sans que leur cours léger laisse un sillon sur l’onde ;

Ma voix ne doit chanter que dans le sein des bois,

Sans que l’écho répète un seul son de ma voix.

 

L’ANGE DE POÉSIE.

 

Je t’appelle, ma sœur, la résistance est vaine.

Des fleurs de ma couronne, avec art je t’enchaîne :

Tu te débats en vain sous leurs flexibles nœuds.

D’un souffle dévorant j’agite tes cheveux,

Je caresse ton front de ma brûlante haleine !

 

Mon cœur bat sur ton cœur, ma main saisit la tienne ;

Je t’ouvre le saint temple où chantent les élus…

Le pacte est consommé, je ne te quitte plus !

Dans les vallons lointains suivant ta rêverie,

Je prêterai ma voix aux fleurs de la prairie ;

Elles murmureront : « Chante, chante la fleur

Qui ne vit qu’un seul jour pour vivre sans douleur. »

Tu m’entendras encor dans la brise incertaine

Qui dirige la barque en sa course lointaine ;

Son souffle redira : « Chante le ciel serein ;

Qu’il garde son azur, le salut du marin ! »

J’animerai l’oiseau caché sous le feuillage,

Et le flot écumant qui se brise au rivage ;

L’encens remplira l’air que tu respireras…

Et soumise à mes lois, ma sœur, tu chanteras !

 

LA JEUNE FEMME.

 

J’écouterai ta voix, ta divine harmonie,

Et tes rêves d’amour, de gloire et de génie ;

Mon âme frémira comme à l’aspect des cieux…

Des larmes de bonheur brilleront dans mes yeux.

Mais de ce saint délire, ignoré de la terre,

Laisse-moi dans mon cœur conserver le mystère ;

 

Sous tes longs voiles blancs, cache mon jeune front ;

C’est à toi seul, ami, que mon âme répond !

Et si, dans mon transport, m’échappe une parole,

Ne la redis qu’au Dieu qui comprend et console.

Le talent se soumet au monde, à ses décrets,

Mais un cœur attristé lui cache ses secrets ;

 

Qu’aurait-il à donner à la foule légère,

Qui veut qu’avec esprit on souffre pour lui plaire ?

Ma faible lyre a peur de l’éclat et du bruit,

Et comme Philomèle, elle chante la nuit.

Adieu donc ! laisse-moi ma douce rêverie,

Reprends ton vol léger vers ta belle patrie !

 

L’ange reste près d’elle, il sourit à ses pleurs,

Et resserre les nœuds de ses chaînes de fleurs ;

Arrachant une plume à son aile azurée,

Il la met dans la main qui s’était retirée.

En vain elle résiste, il triomphe… il sourit…

Laissant couler ses pleurs, la jeune femme écrit.

 

Sophie d’ ARBOUVILLE

Poétesse française 1810-1850

Publicités

Maintenant c’est ma vie de Meg Rosoff

Daisy, une jeune Américaine, doit partir vivre en Angleterre, chez des cousins qu’elle n’a jamais vu. Tandis qu’elle débute une nouvelle vie là-bas entourée de ses 3 cousins, une guerre contre un ennemi mystérieux éclate et chamboule le quotidien de ceux qui sont devenus sa famille.

Voici un roman formidable, écrit à la 1ère personne, qui nous plonge de façon saisissante dans ce que peut être la vie quotidienne pendant la guerre. Ici il n’est pas question de batailles épiques, l’ennemi qui n’est jamais nommé n’apparait à aucun moment non plus. Le sujet, tout au long du récit, demeure celui du quotidien de Daisy et de ses cousins face à cette guerre qui se déroule en trame de fond. Les protagonistes tentent de survivre face à l’adversité et à l’hostilité ambiante tout en tentant de se construire en tant qu’individus. Le ton utilisé par Meg Rosoff est juste et fluide, a aucun moment on ne tombe dans le pathos inutile, la violence dans laquelle baigne Daisy se suffit à elle même sans que l’auteur ai besoin d’insister lourdement. Un récit brut et touchant. A partir de 13 ans.

A noter qu’une adaptation cinématographique est en ce moment projetée dans les salles.

The Suspicious Housemaid

Suspicious Housemaid

 

Titres alternatifs: 수상한 가정부 (Soo-sang-han Ga-jeong-boo) / The Suspicious Housekeeper

Réalisateur : Kim Hyeong Sik

Pays : Corée du Sud

Genre : Famille, Drame, Mystère

Diffusion : 23 Septembre 2013 au 26 Novembre 2013

Chaîne de retransmission : SBS

Nombre d’épisodes : 20

Acteurs principaux : Choi Ji Woo : Park Bok Nyeo
Lee Seong Jae : Eun Sang Cheol
Wang Ji Hye : Yun Song Hwa
Kim So Hyeon : Eun Han Gyeol
Chae Sang Wu : Eun Du Gyeol
Kang Ji Woo : Eun Hye Gyeol
Nam Da Reum : Eun Se Gyeol

 La  mystérieuse gouvernante Park Bok Nyeo, qui ne sourit jamais,  est solitaire mais d’une efficacité remarquable prend en charge le foyer d’un veuf, Eun Sang Cheol qui vit désormais seul avec ses quatre enfants suite à la mort soudaine de sa femme Wu Seon Yeong.

Bien que parfaite dans son travail, Park Bok Nyeo ne montre jamais ses sentiments et ceci est dû à son mystérieux et tragique passé. Avec l’arrivée de cette femme, la Famille Eun se trouvera face à diverses situations et à apprendre la véritable cause de la mort de la mère de la famille. Ensemble, père et enfants vont devoir se redécouvrir, apprendre à vivre ensemble et apprendre ce qu’est le pardon.

Park Bok Nyeo est un véritable robot capable d’effectuer n’importe quelle tâche. Mais derrière cette barrière qu’elle a érigé entre elle et la famille pour qui elle travaille, se cache une femme profondément meurtrie. Si on la trouve froide au premier abord, on finit par s’attacher à ce personnage hors du commun.

Ce drama est un remake du drama japonais « Kaseifu no Mita » du réalisateur Yukawa Kazuhiko, diffusé en 2011 sur NTV.

Ma Famille

Image

Pour une fois je voudrais vous parler de séries africaines et plus précisément d’une série culte ivoirienne regardée dans de nombreux pays francophone de l’Afrique subsaharienne.

« MA FAMILLE″ est un téléfilm, une saga de LAD  production et crée par Akissi Delta, de qui décrit les intrigues des foyers africains. Le téléfilm met l’accent sur les scènes de la vie sociale courante dans lesquelles la société africaine se retrouve. Il peint les réalités africaines connues  dans certains pays, avec humour. On retrouve dans les acteurs principaux des personnes connues comme Michel Bohiri et Michel Gohou, membres de la troupe Les Gaous d’Abidjan.

 “Ma Famille“ c’est la saga de deux principales familles ivoiriennes confrontées à des problèmes dans leur vie quotidienne : la famille Bohiri et la famille Gohou.

– La Famille Bohiri dont le chef est un véritable séducteur aisé et manipulateur avec une femme soumise et exemplaire qui subit non seulement les infidélités de son mari mais aussi est rejetée par sa belle mère.
– La Famille Gohou dont le chef un homme sans autorité qui veut absolument ressembler à Bohiri mais est dominé par la femme.
– Il y a aussi La Cour commune qui abrite plusieurs familles aux revenus faibles, dont l’une est polygame. Il y règne une atmosphère quotidienne de provocation et de rivalité.

Pour moi, c’est l’une des meilleures séries africaines. On rie aux larmes à chaque épisode. Cette série nous montre vraiment la vie « sous le soleil » entre jalousie, rivalité, coutumes, modernité (occident). J’en ai appris autant que si j’y étais et franchement certaines de leurs expressions sont trop tordantes.

Rooftop Prince

rooftop-prince-korean-drama-1

Titre original              옥탑방 왕세자 [Oktapbang wangseja]

Titre alternatif           Attic Prince

Catégorie                    Comédie / Comédie Romantique

Genre                          Comédie, Romance

Chaîne de diffusion    SBS

Année de diffusion     2012

Nombre d’épisodes    20

Acteurs principaux

                                     Micky Yoo Chun : Yong Tae Yong / Lee Gak

Han Ji Min: Park Ha / Bu Yong

Jeong Yu Mi: Hong Se Na / Hwa Yong

Lee Tae Seong: Yong Tae Mu

 

Période Joseon : le prince Lee Gak, est anéanti après avoir découvert le corps de la princesse Hwa Yong noyée dans un lac.

Bien que tous ses conseillers lui assurent qu’il s’agit d’un accident, le prince est persuadé qu’il s’agit en fait d’un meurtre. Afin de retrouver l’assassin il va s’entourer de Song Man Bo, Do Chi San et Wu Yeong Seol, des hommes peu recommandables mais doués dans leur domaine.

Alors qu’ils pensaient être sur une piste pour découvrir la vérité, ces derniers ont été piégés et sont pourchassés par des assassins.

En essayant de leurs échapper, le prince et ses compagnons se retrouvent propulsés 300 ans dans le futur, à Séoul, en 2012.

Ils atterrissent chez Park Ha, une jeune femme qui va les aider à s’adapter à la vie moderne.

C’est alors qu’en parcourant la ville, Lee Gak va apercevoir Se Na, une jeune femme qui ressemble comme étrangement à sa princesse décédée…

Je n’ai vu que les 4 premiers épisodes mais je peux vous dire que je suis déjà subjuguée par cette nouvelle série et j’attend la suite avec impatience (vivement samedi !!) Mais franchement Se Na est une vraie peste, je dirais même une sorcière franchement  j’ai jamais vu une soeur aussi méchante et je sais de quoi je parle. Bon je ne vous donnerais pas plus d’infos, regarder et vous comprendrez ^^

Faith

34a197fe74d32d67c224d0e50c1dae9d-faith

Titre original              신의

Titre alternatif          The Great Doctor

Catégorie                    Historique

Genre                          Drame, Médical

Chaîne de diffusion    SBS

Année de diffusion     2012

Nombre d’épisodes    24

Acteurs principaux

Lee Min Ho: Général Choi Yeong

Kim Hee Sun : Yu Eun Su

Park Se Yeong: Princesse No Guk

Ryu Deok Hwan : Le roi Gong Min

 

Yu Eun Su est une chirurgienne plastique de 33 ans vivant en l’an 2012.
Exerçant à l’origine comme chirurgienne généraliste, elle trouva vite cette profession exténuante et peu rémunérée. Elle décida alors de s’orienter vers la chirurgie plastique avec pour rêve d’ouvrir son propre cabinet médical. Elle souhaite aussi trouver son âme sœur qui est, d’après un diseur de bonne aventure, un homme qu’elle aurait déjà rencontré dans le passé.
Mais un jour, alors qu’elle assiste à une convention médicale, Choe Yeong, général du roi Gong Min, la kidnappe et la ramène dans l’ère Goryeo à travers un tunnel spatio-temporel, afin d’user de ses compétences médicales.
En effet, la princesse No Guk a été grièvement blessée lors d’une attaque visant le roi.

Eun Su parviendra-t-elle à sauver la princesse et à retourner dans son époque ?

Avis aux fans de l’acteur Lee Min-Ho (il est trop beau !!). Si vous avez adoré Boys over Flower et Personnal Taste vous allez adorer cette nouvelle série. Et pour les autres ne vous inquiétez cette fois il y a de l’action et du sang, pour une fois ^^.

HEARSTRINGS


Image

Titre original :   넌 내게 반했어 [Neon Naege Banhaesseo]

Titre : Heartstrings / You’ve fallen for Me, Falling in Love, Festival

Catégorie:  Drame

Genre :  Musique, romance

Pays: Corée du Sud

Chaîne de diffusion    MBC

Année de diffusion     2011

Nombre d’épisodes    15

Réalisateur              Pyo Min Su

Acteurs principaux         Park Shin Hye est Lee Gyoo Won

Jeong Young-Hwa (CNBLUE) est Lee Sin

Song Chang Ui est Kim Seok Hyeon

So Yi Hyun est Jung Yoon Soo

Lee Shin est un jeune étudiant de musique moderne.Il est notamment le chanteur du groupe « The Stupid » et joue également de la guitare. Célèbre pour sa beauté et sa grande passion pour la musique, c’est en réalité une personne froide qui n’a ni rêve, ni projet. Il est  amoureux du professeur de danse Mlle Jung, tout bascule lorsqu’il rencontre Lee Kyu Won et décide de faire un duel contre elle.

Lee Kyu Won est une brillante étudiante qui étudie les instruments de musique traditionnels, et plus particulièrement le gayageum. Elle est le leader du groupe de musique traditionnelle “Anémones“Son grand-père, Lee Dong Jin, est l’un des trois plus grands musiciens traditionnels de sa génération, et son plus grand souhait est de voir sa petite-fille prendre sa relève.Alors qu’elle essaye de correspondre aux attentes de son grand-père, Kyu Won se plonge dans sa formation, mais sa rencontre avec le Directeur musical Kim Seok Hyeon va lui faire envisager une autre voie.

Bienvenue dans le milieu universitaire où l’on suit la progression d’étudiants en musique qui donnent tout ce qu’ils ont larmes, sueur et amour, à travers la réalisation d’une comédie musical pour le 100 ème anniversaire de l’école.Entre jalousie, complots et solidarité venez suivre ses jeunes que tout opposaient en route pour réaliser leurs rêves. Un drama à voir.