Zombillénium

Zombillénium

 

Scénario : De Pins, Arthur

Dessin : De Pins, Arthur

Couleurs : De Pins, Arthur

Date de parution : 08/2010 (Parution le 27/08/2010)

Editeur : Dupuis

Nb de volumes : 3 (en cours)

Genre : Fantastique/ Humour

Bienvenue à Zombillénium, le parc d’attraction le plus mortel que vous visiterez. Il faut savoir que ce parc à une particularité bien à lui.

Francis von BLOODT, un vampire, en est le Directeur d’exploitation et il faut savoir que l’on n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies venues tout droit de l’Enfer. Et oui, l’Enfer est une entreprise et actuellement, elle connait la crise.

En effet, l’entreprise est au bord de la faillite et se retrouve à la 18e place des plus grands parcs d’attractions. Les zombies sont devenus has-been, l’entreprise a besoin de sang frais…

C’est ce que va découvrir Aurélien ZAHNER, un homme au bout du rouleau qui va se retrouver embauché malgré lui comme vendeur de barbe à papa, après avoir été percuté par une voiture. Il ne sait pas pour l’instant s’il est un loup-garou ou un vampire mais l’apprendra bien assez tôt. A ses dépends.

Gretchen WEBB, sorcière stagiaire et vendeuse de ballons, va l’aider à faire ses premiers pas dans cette entreprise qui embauche…pour l’éternité.

C’est gràce au clip du groupe Skip The Use « Nameless World » que j’ai connu cette bande dessinée et franchement j’ai adoré ce premier tome.

Teen Wolf

Teen-Wolf-Season-3.jpg

Créée par Jeff Davis avec Jeff Vlaming et Monica Macer

Année : 2011

Nationalité : Américaine

Chaîne de retransmission : MTV

Genre : Fantastique, Thriller, Epouvante

Saisons  3(en cours)

Acteurs :      Tyler Posey => Scott McCall

Crystal Reed => Allison Argent

Tyler Hoechlin => Derek Hale

Dylan O’Brien => Stiles Stilinski

Holland Roden => Lydia Martin

Scott McCall est un adolescent tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Il n’est pas le plus populaire de son lycée, il n’en est pas la risée non plus… Un soir, son meilleur ami Stiles le convainc de suivre en cachette les recherches de la police pour retrouver un corps dans les bois alentours. Au cours de cette expédition, il se retrouve nez à nez avec une bête étrange et particulièrement féroce. Il réchappe de peu à cette attaque et, chanceux, avec une seule blessure: une vilaine morsure. Le lendemain, Scott se sent bizarre. Sans qu’il le sache encore, sa vie vient de changer. Il est devenu un loup-garou…

C’est l’une de mes séries coup de cœur du moment. Enfin une série sur les loups-garous depuis la série « Le Loup-garou du Campus » des années 90. Cette série a été adapté du long métrage du même de 1985 avec Michael J. Fox (Retour vers le Futur). Fans du « Loup-garou du Campus », je peux vous dire que l’on est bien loin de notre pauvre petit Tommy Dawkins.

Strange Angels de Lili St. Crow

strange-angels-cover

Dru Anderson n’est pas une ado comme les autres. Elle est née avec le don de ressentir la proximité des spectres, vampires et autres créatures de la nuit, aussi appelé Monde Réel. Elle et son père voyagent de ville en ville pour chasser ces zombies, c’est comme qu’ils se sont retrouvés à emménager dans le Dakota. Mais voilà, un matin son père par en mission et revient le lendemain, transformé en zombie !

Dru se retrouve ainsi seul dans une maison remplit de munition digne d’un commando et une question qui la préoccupe : qui a tué son père et pourquoi?

Dans sa quête de réponse, elle sera aidée de Graves, un camarade de classe mordu par un loup-garou et un certain Christophe Reynard, jeune homme mystérieux dont le nom figure dans le carnet de son père.

Entre Graves et elle s’installe une certaine confiance, même si son côté chien méchant est un peu effrayant. Par contre, en ce qui concerne Reynard, elle ne sait toujours pas s’il est de son côté ou pas et ses dents pointus comme celles des sangsues ne l’aide pas bien qu’il semble en savoir plus qu’il n’en dit sur la mère de Dru.

Avis : on suit le parcours d’une jeune fille qui du jour au lendemain se retrouve sans parent et qui même préparé à ce qu’une telle éventualité arrive se sent faible et vulnérable. Elle aimerait confier son fardeau à un adulte responsable qui sera prendre cette affaire en charge mais au final, c’est un camarade de classe encore moins expérimenté qu’elle qui lui vient en aide. Ils s’accrochent l’un à l’autre car final chacun à besoin de réconfort. Dru continu à avancer en essayant de se mettre à la place de son père dans les situations qu’elle rencontre, s’imaginant se qu’il lui aurait dit alors. Le camarade devient ainsi l’apprenti et c’est ensemble  qu’ils avancent face à cet ennemi inconnu.

Fan de paranormal, ce livre est pour vous !!

Le Protectorat de l’ombrelle – T.1 : Sans âme de Gail Carriger

le-protectorat-de-l-ombrelle---une-aventure-d-alexia-tarabotti,-tome-1---sans-ame-124574-250-400

Mademoiselle Alexia Tarabotti n’est pas ce que l’on appelle une jeune fille comme les autres dans la haute société londonienne du XIXe siècle. C’est une vieille fille de vingt-six ans qui ne mâche pas ses mots et s’intéresse beaucoup à la science et à la littérature. On vous dira que son caractère bien trempé lui vient de son héritage paternel italien, mais ce n’est pas la seule chose que son défunt père lui a légué : Mlle Tarabotti est ce que l’on appelle une paranaturelle, une sans âme. En effet, dans ce monde où vampires, loups -garous et humains cohabitent, se trouvent les sans âme dont la particularité est d’annihiler les pouvoirs des deux premiers par un simple contact.

C’est ainsi que lors d’une réception, Alexia se fait attaquer par un vampire n’ayant aucune bonne manière, une brute qui ne lui avait même pas été présentée. Alors bien entendu elle se défend mais tue accidentellement ledit vampire à l’aide d’une ombrelle !! Et qui est chargé de l’enquête ? Lord Maccon, comte de Woolsey, agent du Bureau du Registre des non-naturels, et loup-garou Alpha de la meute locale engagée par la reine.

Surviennent pourtant des disparitions inexpliquées de vampires et notre héroïne se retrouve, sans comprendre, la cible de tentatives d’enlèvements.

L’avis de Claudia :

Bienvenue dans la bonne société londonienne du XIXe où il est inconvenable pour une jeune femme célibataire de se rendre seule à une soirée, sans chaperon !! Gail Carriger nous montre que, même à une époque où la femme doit composer avec certaines contraintes sociales, elle peut avec un peu de conviction et beaucoup de détermination réussir dans le monde même quand elle est une vieille fille qui n’a pas la langue dans sa poche et qui n’écoute pas toujours les conseils qu’on lui donne.

N’oublions pas de toujours sortir avec une ombrelle !

« Morsure » de Kelley Armstrong

Titre : Morsure
Auteure : Kelley Armstrong
Langue d’origine :
Anglais (Canada)
Editeur FR : 
Bragelone
Date de parution :
2007
Résumé :

Elena, une femme d’une trentaine d’année , disparaît souvent au beau milieu de la nuit, au désespoir de son
petit ami qui ne supporte pas de la savoir seule la nuit on ne sait où. Mais elle a besoin d’évacuer l’énergie accumulée dans ses muscles : elle se glisse dans une ruelle , ôte ses vêtements et se prépare à la mutation. Elena fait tout pour être normale. Elle voudrait un mari, une maison, être madame tout le monde quoi, mais comment être normale quand on se transforme en loup?
Un jour, Jeremy l’appelle. Il n’appelle jamais sauf en cas d’urgence. La Meute a besoin d’elle, elle est en danger. Elena ne veut pas s’impliquer dans cette histoire, elle a quitté la Meute il y a un an, mais elle doit rendre service à ceux qui l’ont aidé. Ainsi elle se rend à Stonhaven et découvre un complot contre la Meute….
 Mon Avis :

Bon, je vous l’accorde, mon résumé n’est pas terrible, mais il ne faut pas se fier au résumé cette fois,
parce que c’est vraiment un roman super.
J’adore Elena, je trouve qu’elle me ressemble un peu ; ).  J’aime beaucoup aussi le fait que Clay lui
est totalement dévoué : même drogué il veut la protéger, il ne veut pas qu’elle se mette en danger. Bien qu’il soit violent, j’adore ce mec. Leur histoire d’amour est trop migonne en même temps (triste pour Clay (vous vous en doutez), un peu, non plutôt un peu beaucoup même aussi pour Elena (avant) mais aussi parce qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut mais je trouve que c’est surtout pour Clay).
Bref, niveau amour c’est un très bon roman mais aussi niveau action dans le genre « je cherche l’ennemi pour
le prendre par suprise mais c’est l’ennemi qui frapee et me prend par surprise ».