Sortilège d’Alex Flinn

Kyle, grand, beau, riche….et extrèment vaniteux. C’est d’ailleurs c’est vanité, cette arrogance qui va causer sa perte.

En effet, pour avoir fortement méprisé une fille de sa classe qui était en réalité une sorcière, il se retrouve transformé en horrible monstre. Sa beauté ne peut revenir s’il est aimé, d’un amour véritable par une fille.

Mais s’il ne se fait pas aimé d’ici deux ans il devra mourir…

Réussira-t-il à trouver quelqu’un qui l’aimera vraiment où mourra-t-il ?

Cette histoire est en quelque sorte La Belle et la Bête des temps modernes.

A lire ici

Sokona !

Madison Avery, Tome 2 : Ange Déchu

de Kim HARRISON

Titre original : Early to Death, Early to Rise
Editions Castelmore
Collection Bit-Lit

Sortie le 14 octobre 2011
Format Relié / 286 pages/ Prix 12,90€

Quatrième de couverture :

Nouvelle mission: sauver des âmes.

     Madison rêvait d’avoir une chance de s’intégrer dans son nouveau lycée: cet espoir est mort.

    En même temps qu’elle, d’ailleurs. Impossible de se fondre dans la masse quand on doit maintenir l’illusion d’un corps, gérer un ange gardien qui chante des comptines ridicules et , en prime, éliminer un Faucheur malintentionné!
C’est un miracle que Josh, toujours aussi charmant, ne la prenne pas pour une folle.
Madison est désormais Gardienne du Temps, qu’elle le veuille ou non… alors autant en profiter pour ruer dans les brancards célestes! Mais comme on dit, avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités… Madison est prête à relever le défi. Après tout, elle est déjà morte, que pourrait-il bien lui arriver de pire?

Extrait :

    « Dix-sept ans, morte et à la tête des anges noirs du paradis… qui ont tous la faux qui les démange. Ouais, c’est moi, Madison, nouvelle Gardienne du Temps des ténèbres et complètement paumée. Ce n’était pas vraiment comme ça après que je voyais mes « études supérieures », la nuit où, après m’être éclipsées du bal de fin d’année, je me suis retrouvée morte au fond d’un ravin. Mais mon existence terrestre n’a pas pris fin pour autant, parce que j’ai volé l’amulette de mon assassin.

    Maintenant, c’est à moi qu’il incombe d’envoyer les Faucheurs des ténèbres mettre un terme à l’existence terrestre des gens. L’idée, c’est de sauver leur âme au prix de leur vie. Les séraphins disent que c’est le destin. Mais moi, je n’y crois pas ; je crois au libre arbitre, ce qui signifie que je dirige ceux-là mêmes que je combattais jadis.

    Les séraphins sont déconcertés par les changements que j’essaie d’apporter à un système que je ne cautionne pas, mais ils sont d’accord pour me laisser ma chance. Enfin, en théorie. La réalité est un peu plus… compliquée. »

Mon avis :

    Bien plus intéressant que le premier tome, je l’ai dévoré! Les personnages dans le premier tome qui avait déjà leur convictions ébranlés les voient encore plus chamboulées. Madison qui disait vouloir abandonner son nouveau job dès son corps retrouvé, n’en ai plus si sûre que ça. C’est vraiment intéressant de voir comment Nakita a du mal à s’adapter à la vie humaine et comment elle a du mal à s’empêcher de faucher tout le monde. On retrouve Calice et ses comptines toujours plus drôles les une que les autres et parfois tellement vraies ^v^. De nouveaux personnages arrivent certains attachants et d’autres beaucoup moins… Ron dans se tome aggrave son cas, je parle bien sûr de sa popularité auprès des lecteurs qui a dû commencer à chuter dès le fin du tome 1. Bref, un tome à ne pas rater, et j’attends avec impatience de lire la suite.

Madison Avery, Tome 1 : Ange Gardien

de Kim HARRISON

Titre original : Once Dead, Twice Shy
Editions Castelmore
Collection “Bit-Lit”

Sorti le 14 octobre 2011
Format Relié / 286 pages / Prix 12,90€

Remarque : La trilogie de Madison Avery fait suite à la nouvelle « Madison Avery et l’Ange des Ténèbres » dans le recueil « Nuits d’Enfer au Paradis » chez « Black Moon ».

Résumé :

    Alors qu’elle se faisait assassiner, Madison a réussit à voler l’amulette de son meurtrier, un Faucheur des ténèbres, réussissant ainsi à conserver l’illusion d’un corps et d’une vie normale… ou presque. En effet, Madison doit apprendre à maîtriser les arts célestes si elle veut échapper à la mort définitive que lui destine son assassin qui veut en plus récupérer son amulette.

Extrait :

 « Tout le monde le fait. Mourir je veux dire. Je m’en suis aperçue le jour de mon dix-septième anniversaire lorsque j’ai été tuée dans un étrange accident de voiture, le soir du bal de fin d’année. En fait, ce n’était pas un accident. C’était un coup de faux soigneusement planifié, qui ne constitue qu’un infime épisode de la bataille opposant les Faucheurs de lumière aux Faucheurs des ténèbres, le paradis et l’enfer, le libre arbitre et le destin. Seulement, moi, je n’ai pas passé l’arme à gauche comme la plupart des gens. A cause d’une erreur, je suis restée coincée sur terre, morte. L’ange qui n’a pas su me protéger et l’amulette que j’ai volée à mon assassin sont les deux seules choses qui m’empêchent de devenir ce que les Faucheurs des ténèbres voulaient que je sois. Morte pour de bon, autrement dit.

Je m’appelle Madison Avery, et je suis là pour vous révéler qu’il existe une autre réalité cachée derrière celle qu’on perçoit par la vue, l’ouïe ou le toucher. Je le sais parce que je viens de cette autre réalité : je la vois, je l’entends, je la touche, je la vis. »

Mon avis :

    Je qualifierai cette lecture de « plaisante » mais pas marquante non plus. Cette série s’adresse aux jeunes adultes – l’héroïne a 17 ans et elle a la mentalité qui va avec –, mais ça ne veut pas pour autant dire que ça ne peut pas plaire aux autres ! D’autant plus que l’humour est au rendez-vous, notamment lorsque Calice fait son apparition. De plus, pour une fois, on n’assiste pas à une bataille qui oppose le Bien et le Mal. En effet, les relations entre « anges de lumières » et « anges des ténèbres » sont plus complexes qu’il n’y paraît. Et les « faucheurs des ténèbres » se rapprochent beaucoup des shinigamis[i]. Il se lit assez rapidement. Donc, si vous n’accrochez pas trop au début, continuez, vous allez être agréablement surpris au fil de votre lecture.


[i] Shinigami (死神, de 死 shi(nu): mourir, décéder et de 神 kami : dieu, divinité ; parfois traduit en « dieu de la mort ») est un terme utilisé au Japon originellement pour désigner les dieux psychopompes, c’est-à-dire les personnifications de la mort, telle que la Faucheuse des traditions européennes. À la différence de celle-ci, le shinigami n’a pas qu’une représentation stéréotypée. Il est mis en scène dans de nombreuses fictions japonaises (Source : Wikipédia)


« Humaine » de Rebecca Maizel

Résumé :

Lenah Beaudonte est une vieille vampire née en Angleterre en 1418. C’est une tueuse sans pitié qui sème la mort et la terreur. Entourée de son cercle, c’est l’une des plus puissantes vampires de tous les temps, crainte et respectée. Pourtant sous ce masque de marbre que rien n’ébranle, elle souffre : elle ne ressent rien des émotions humaines, et le sang dont elle se nourrit ne peut suffire à atténuer sa souffrance. Elle voudrait redevenir humaine. Elle y parviendra grâce au sacrifice de son âme-sœur.

Pendant quelques mois, elle va vivre dans la peau d’une lycéenne de 16 ans au XXIe siècle : aller en cours, faire du shopping, apprendre à conduire, bronzer, tomber amoureuse… Mais ce petit moment de bonheur va prendre fin quand ses compagnons d’hier se lanceront à sa poursuite.

L’avis de Claudia

La rédemption d’un vampire se trouve dans le fait de redevenir humain, comme si le loup devenait la brebis. Nous avons lu beaucoup de livres sur les vampires, de Dracula en passant par Twilight. Rebecca Maizel nous peint ici l’envers du décor, quand après des siècles de pouvoir, de bains de sang et de jeunesse
éternelle. Mais quand l’on ne ressent rien à par la souffrance, on se retrouve à regretter sa vie d’antan. Redevenir humain, vivre de plaisirs simples comme marcher sous les rayons du soleil,
rire de choses futiles, tomber amoureux, être triste, pouvoir pleurer et ne pas voir plus loin que son petit monde.

C’est pour cela que se bat Lenah, rattrapée par son passé et qui redeviendra un vampire certes, mais un vampire ayant une âme.

Et si le seul choix finalement pour un vampire, après des siècles d’existence, c’était de mourir ?