Rencontre avec Yasmina Khadra à la Bibliothèque Oscar Wilde le samedi 19 janvier 2019

A l’occasion de la parution de son dernier roman, Khalil, aux éditions Julliard, nous avons rencontré Yasmina Khadra.L’échange entre l’auteur et le public a été riche et emprunt de la simplicité et de l’érudition de Yasmina Khadra.
Nous n’avons pas vu le temps passer cet après-midi qui a été baigné d’amour, de tolérance, de respect… et nous avons toutes et tous beaucoup appris.
Pour conclure, son dernier livre « Khalil » est une réflexion sur les dérives de la société actuelle.
C’est un régal et bonne lecture !

 

 

 

Publicités

Mary Dorsan, Une passion pour le Y

une passion pour le yElle témoigne d’un point de vue pré­cis : le réel échappe à toute démons­tra­tion. Il n’est source que de rap­ports contra­dic­toires. Si bien que la « bio­gra­phie de l’anecdote » pro­po­sée par le livre est d’une puis­sance rare là où la nar­ra­trice pro­voque l’inconnu et le dés­équi­libre. Là où la vie en vrac semble effer­ves­cente et où un sens de la déliai­son va jusqu’à exclure tout com­men­taire sur un tel constat de déshérence.

jean-paul gavard-perret

Mary Dor­san,  Une pas­sion pour le Y, P.O. L édi­tions, Paris, 2018.

« Eden Springs » de Laura Kasischke

eden springsDans «Eden Springs», Laura Kasischke relate la vie de Benjamin Purnell et de sa secte, fondée en 1903 dans le Michigan. Un récit qui mêle jeunesse éternelle, emprise religieuse, initiative économique, scandale sexuel et base-ball.

Plongée asphyxiante dans la vie quotidienne des femmes d’une secte

Le nouveau et dixième roman de la grande Laura Kasischke s’inspire d’une histoire vraie : celle de la secte fondée en 1903 dans le Michigan (où l’auteure a grandi et vit aujourd’hui) par un certain Benjamin Purnell, sorte de Charles Manson avant l’heure, gourou illuminé usant de son charisme pour séduire les femmes.

Bonne lecture !

L’Invité sans visage de Tana French

Un polar qui tire…à la ligne

Un nouveau Tana French, c’est la promesse d’une intrigue accrocheuse, d’une mécanique de best-seller bien rodée. Et de fait, cet « Invité sans visage », son sixième roman depuis « La mort dans les bois » en 2008, démarre sur des bases prometteuses. Dans la grisaille et le froid dublinois, une jeune inspectrice très volontaire tente de faire ses preuves à la brigade criminelle. Ses collègues masculins prennent plaisir à l’humilier, à saboter ses enquêtes, à cracher dans son café dès qu’elle a le dos tourné. Elle fait front en serrant les dents, de quoi s’attirer la compassion du lecteur.

L’INVITÉ SANS VISAGE : UN SIMPLE CRIME PASSIONNEL ?

 

Aislinn Murray, une jolie blonde sans histoire, est retrouvée assassinée chez elle, au pied d’une table dressée pour un dîner romantique. L’inspecteur Antoinette Conway est chargée de l’enquête avec Stephen Moran, son seul collègue à apprécier sa présence au sein de la brigade criminelle de Dublin. Rien ne semble suspect dans le passé de la victime mais pourtant, Antoinette est convaincue de l’avoir déjà vue quelque part. Alors que ses collègues la poussent à arrêter le fiancé d’Aislinn, Antoinette est persuadée que l’affaire n’est pas une simple histoire d’amour qui a mal tourné…

Kadhafi, le foot et moi, roman de Luca Masali

Auteur de science-fiction reconnu en Italie, Luca Masali s’essaye depuis peu au polar sur fond d’embrouilles politico-sportives.

Au début du roman, il croupit en prison à cause, bien évidemment, d’un « fâcheux malentendu ». Escroc compulsif, Giambone réussit à se mettre à dos le puissant parrain qui contrôle la prison d’une main de fer. A plusieurs reprises, il échappe par miracle à une mort lente et douloureuse. C’est lui le « je narrateur » qui nous raconte ses péripéties avec une désarmante mauvaise foi. Ce qui le rend touchant et très drôle.

Kadhafi, le foot et moi un est livre du « pire genre ». C’est un vrai texte transgressif, qui sort des sentiers policés trop souvent empruntés par une littérature faussement incorrecte, mais en réalité totalement « maîtrisée ». Luca Masali est un narrateur débridé. Il ne se pose aucune frontière. Il laisse sont stylo se balader là où le conduit son histoire et les personnages qui l’animent. Le résultat est d’une extrême cohérence.

Un concentré de plaisir !!

Rencontre avec Yasmina Khadra à la Bibliothèque Oscar Wilde

 

A l’occasion de la parution de son dernier roman, Khalil, aux éditions Julliard, Yasmina Khadra rencontrera son public à la bibliothèque Oscar Wilde.

Yasmina  Khadra est l’auteur de best-sellers comme L’attentat, Les hirondelles de Kaboul, Ce que le jour doit à la nuit. Traduit dans plus de quarante langues, adapté en bande dessinée, au cinéma, au théâtre, Yasmina Khadra, qui a conquis des millions de lecteurs, nous fait le plaisir de venir échanger avec le public le samedi 19 janvier à 15h.

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicace.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

https://quefaire.paris.fr/66660/nuit-de-la-lecture

 

Khalil