Vous aimez écrire ? Venez voir ça !

Vous aimez écrire ?

Est-ce que vous connaissez ces forums d’écritures ?

 

Vous est-il déjà arrivé d’avoir envie d’écrire ? Si la réponse et « oui » ce que je vais vous présenter est susceptible de vous plaire ! C’est ce que l’on appelle des forums d’écritures collectives. Ils se sont développés avec la création des communautés de joueurs de jeu en ligne.(WOW et compagnie.) Certains, ont voulu aller plus loin que le jeu et se sont mis à écrire, des histoires, sur leur personnage.

Après, Harry Potter est apparu et des fans ont eu envie d’écrire des histoires sur l’univers. C’est comme ça qu’il y a eu les premiers forums RPG (Role play game) ! Ca ne s’arrête pas là, on peut en trouver de tous les genres : S&F, vie de pensionnat, Vampire Diares). Il y a autant de choix que d’écrivains.

 

Des exemples :

 

Généralement, on vous explique tout quand vous arrivez. Il vous faut d’abord créer un personnage, avec sa carte d’identité (qu’on appelle une « fiche de personnage ») puis c’est parti vous pouvez écrire avec les autres. Le principe est d’imaginer à plusieurs des histoires (voyons ça comme des « chapitres ») qui feront évoluer votre personnage, selon ce que vous voulez lui faire vivre, expérimenté, etc.

Au premier abord ça peut paraître un peu barbare, mais d’expérience, il y a toujours une bonne âme qui arrive et se propose de vous aider, de vous guider, dans la découverte. Ici, par exemple, ce sera peut-être moi ! Si tout cela vous intrigue, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire et on prendra contact !

Donc, au plaisir de croiser votre plume sur la toile ?

 

DC

Publicités

The 100

                The 100 (débuté en 2014)

Univers

318 survivants se sont réfugiés dans des stations spatiales après une apocalypse nucléaire causée par l’Homme lors d’une troisième Guerre Mondiale. Ils parviennent à y vivre et deviennent 4000. Au bout de 97 ans, l’Arche, est en piteux état.

Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés sont choisis les chefs pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Mais, ils arrivent sur une terre qui a mutée, dangereuse et sur laquelle il leur faut tout découvrir.

Deux saisons achevées une troisième en préparation. Environ 15 épisodes de 45 minutes. (Uniquement en VO pour le moment)

 

Bande annonce de la série

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19519608&cserie=11871.html

 

Avis

Cette adaptation des romans de Kass Morgan est plutôt réussie ! Comme parfois, avec les livres, les deux premiers épisodes sont moyens. Néanmoins, le concept est exploité à son maximum par la suite ! A l’égal de Walking Dead les créateurs maintiennent le réalisme, n’hésitant pas à éliminer les personnages quand l’intrigue le réclame. Pas de machinisme, ni de romance excessive (y en a quand même un peu) mais une vraie lutte au jour le jour pour survivre. Je vous recommande chaudement de tester The 100…

DC

Dualed d’Elsie Chapman

Dualed

 

Bienvenue dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a 30 jours pour affronter son jumeau.

Pour West Grayer  c’est l’heure. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire.

Avis : une fois commencé, impossible de lâcher ce roman. Dualed est un roman de dystopie qui donne envie d’être lu. Se retrouver dans un monde où chaque citoyen doit, avant sa majorité, passer un test abominable : tuer son double, conçu en même temps que soi mais élevé dans une autre famille, dans un autre coin de la ville. Lorsque le compte à rebours d’un mois est activé, vous n’avez plus le choix : c’est vous ou lui et si vous ne venez pas à lui, c’est lui qui viendra à vous. Un premier tome passionnant malgré quelques passages que j’ai trouvés ennuyeux. Attendons le prochain tome.

 

 

« Thunder, quand la menace gronde » David S. Khara

 

Premier tome d’une saga qui s’annonce déjà mémorable!

Ilya, jeune russe milliardaire dont le père vient de mourir dans des circonstances douteuses se retrouve à vivre dans le manoir de sa grand-mère en Angleterre. Il doit intégrer une école de « prestige » pour les jeunes gens exceptionnels mais tout ne se passe pas comme prévu. Il se retrouve dans un univers auquel il n’est pas habitué et avec quelques compagnons d’infortune il se trouve confronté à une menace mystérieuse dont ils ne comprennent pas l’origine.

Le mystère est le maître mot dans ce roman. L’intrigue se dévoile peu à peu et l’on comprend au fur et à mesure ce qu’il se passe jusqu’à la révélation finale. Une fois le roman fini on a qu’une envie, c’est que la suite arrive! Les personnages ont tous des caractéristiques bien à eux et sont donc complémentaires pour former une équipe de choc. Leurs rapports au départ compliqués (ils s’envoient tous constamment des vannes) évoluent progressivement tandis que les 5 jeunes apprennent à se connaitre.

Jetez vous dessus!

(Cliquez sur l’image pour voir si le roman est disponible à la bibliothèque)

« Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon » de Hervé Giraud

Noël Botillon a 20 ans lorsqu’il est envoyé au combat en 1914. Il nous raconte son quotidien, l’absurdité de la situation, le désespoir, l’ennui et les privations. Cent ans plus tard son arrière arrière petit-fils est en vacances chez son arrière grand-mère qui n’a jamais connue son père, Noël, jamais revenu du front. L’enfant va découvrir le destin tragique de son ancêtre au gré du récit de son arrière grand-mère tout en expérimentant lui même le « jeu » de la guerre avec ses voisins, transposant ainsi à notre époque l’absurdité du conflit.

Hervé Giraud nous livre ici un très beau récit. Sans concession avec la guerre et sans chercher à la justifier, il nous montre tout en simplicité et en puissance l’aberration de cette tragédie. L’alternance des chapitres ayant pour narrateur l’arrière arrière grand père puis l’arrière arrière petit fils permet de garder bien vivant la mémoire de ces hommes tombés inutilement au combat. Un récit émouvant, court et puissant mais également très accessible pour tenter de percevoir et de « comprendre » ce que fut la première guerre mondiale.

A partir de 13 ans.

(cliquez sur l’image pour voir dans quelles bibliothèques le livre est disponible).

« Rush, contrat #1 » de Phillip Gwynne

Dominic est un adolescent issu d’une famille fortunée de Gold Coast en Australie. Le jour de ses 15 ans son père et son grand-père lui apprennent une terrible nouvelle, sa famille a contracté une dette auprès de la mafia italienne, la ‘ndrangheta. il doit remplir six contrat pour leur compte sinon on lui prélèvera « une livre de chair ».  Sa première mission s’annonce périlleuse, il a 1 mois pour retrouver le Zolt, un délinquant mineur qui ne cesse d’échapper à la police en volant avions et autres véhicules. Une course contre la montre commence alors pour Dom!

Rush va vous tenir en haleine du début à la fin! Dominic ne bénéficie d’aucun répit tout au long de sa mission et je peux vous assurer que vous ne voudrez pas lâcher le roman avant de l’avoir terminé. Ce roman se place dans la lignée de Chérub, il ravira les fans de cette saga mais également ceux qui ne la connaisse pas.

(cliquez sur l’image pour savoir dans quelle bibliothèque trouver un exemplaire)

un de perdu de Gilles Abier

Gilles Abier écrit des romans courts mais puissants. Un de perdu ne déroge pas à la règle, en une soixante page ce roman réussit à vous bouleverser.

On suit les parcours croisés d’Enzo, un jeune de 12 ans livré à lui-même et de Mélanie dont le fils de 7 ans, Clément, a disparu 5 ans plus tôt. Le premier essaie de se construire avec des parents qui le négligent au point d’oublier régulièrement de venir le chercher à la gare ou à la médiathèque. Mélanie quant à elle n’a toujours pas perdu l’espoir de revoir son fils malgré le fait qu’elle soit la seule à y croire encore. Elle entretient le souvenir de son enfant lorsqu’elle reçoit un appel du commissariat. Un Enfant se présentant comme Clément s’est présenté au poste.

Après le saisissant La piscine était vide, Gilles Abier reste dans la même veine percutante avec un roman accessible dès 12 ans.