FROM 5 TO 9

From 5 to 9 drama

Titre original: 5-ji kara 9-ji made    Scénario : Aihara Miki

Éditeur VF : Panini Manga             Éditeur VO: Shogakukan

Type: Josei                                       Illustration: n&b                       

Genre: Comédie, Romance, Drame, Mature, Slice of life

Prépublication: Cheese !

Année (VF): 2012                             Année (VO) :2009

Nous avons tous des rêves qui nous tiennent à cœur. Mais combien d’entre nous pourront les réaliser sans embuche ?

Junko est belle et intelligente, elle rêve de vivre à New York comme une héroïne de série télé. Mais pour l’instant, elle est professeur d’anglais dans un institut privé à Tokyo. Elle pourrait être parfaitement heureuse mais elle approche des 27 ans et n’a pas de petit ami. Sa grand-mère lui a préparé un mariage arrangé avec un moine bouddhiste dont elle visite souvent le temple. Hoshikawa est certes bel homme mais étant bonze, il vit de manière très traditionnelle, bien loin de la vie américaine dont Junko rêve. Pour couronner le tout, Hoshikawa a bien l’intention de l’épouser et de la faire vivre au temple avec lui…

Autour d’eux évoluent d’autres personnages comme Mishima, un ami d’université de Junko ; Môri, secrétaire à l’institut sous le charme de Mishima ; Arthur, un bel étranger, et Momoe, fan de yaoi, tous deux professeurs d’anglais à l’institut ; Nene la petite sœur de Junko, ainsi que Yuki et Hachiya, deux des élèves du jeune professeur.

From 5 to 9

Oyé oyé ! Et voici un shojo un peu plus mature qui devrait vous faire penser à l’univers de Sophie Kinsella et de Sex And The City. Si vous ne connaissiez pas …vous pouvez me remercier.

Je sais que nous pauvres français, nous devons ronger notre frein en attendant la suite des aventures de Junko et de ses déboires amoureux avec ce cher bonze. Mais en attendant, je vous conseillerai d’aller jeter un coup d’œil au drama (d’où cette super image). Je ne vais pas vous mentir, j’ai commis le sacrilège de le regarder en entier (si, si, en même temps 10 épisodes de 46 min c’est court). Du coup, je me languis de savoir la suite du manga !!

Publicités

« Le bel âge » de Merwan

 

Le bel âge, c’est celui du début de l’âge adulte.  Dans cette série en 3 tomes on suit le parcours de trois jeunes femmes, Hélène qui consacre tout son temps à écrire sa thèse au point qu’elle n’a plus le temps de penser à elle, Violette qui tente de reprendre des études après une rupture difficile et Leïla qui perd tous ses amis après avoir couché avec le copain de sa meilleure amie. Elles tentent toutes les trois, chacune à leur manière d’affronter ces épreuves que la vie mets en travers de leurs routes et de devenir les femmes accomplies qu’elles voudraient être. On les accompagne dans leurs joies, leurs peines, leurs moments de doutes comme dans leurs moments de grâce.

Ce qui fait la réussite de cette bande-dessinée c’est la simplicité de l’histoire alliée à la richesse de l’expression des sentiments. La nature humaine y est disséquée dans toute sa complexité et que l’on soit un homme ou une femme, que l’on soit jeune ou vieux on est touchée par l’humanité qui se dégage des personnages. Merwan nous offre un travail d’une grande maturité qui plaira aux amateurs d’œuvres réalistes sur les aléas de l’existence.

(cliquez sur l’image pour voir la disponibilité de la BD dans votre bibliothèque la plus proche)

 

un de perdu de Gilles Abier

Gilles Abier écrit des romans courts mais puissants. Un de perdu ne déroge pas à la règle, en une soixante page ce roman réussit à vous bouleverser.

On suit les parcours croisés d’Enzo, un jeune de 12 ans livré à lui-même et de Mélanie dont le fils de 7 ans, Clément, a disparu 5 ans plus tôt. Le premier essaie de se construire avec des parents qui le négligent au point d’oublier régulièrement de venir le chercher à la gare ou à la médiathèque. Mélanie quant à elle n’a toujours pas perdu l’espoir de revoir son fils malgré le fait qu’elle soit la seule à y croire encore. Elle entretient le souvenir de son enfant lorsqu’elle reçoit un appel du commissariat. Un Enfant se présentant comme Clément s’est présenté au poste.

Après le saisissant La piscine était vide, Gilles Abier reste dans la même veine percutante avec un roman accessible dès 12 ans.

TOP 5 :

TOP 5 de : Chocapic (aka* : « J’ai une vie… ») :

1. Schin Sekai (musique) : « Trop frais. Pour les paroles trop bien, le style de musique aussi ».
2. Mon téléphone LG (je sais pas quel modèle).
3. Série : Yolo — les problèmes d’une bande d’ados en coloc, sur W9 vers 16H.
4. Le chocolat (au lait sans noisettes)
5. Les shampoings « Garniou », à Barbès.

TOP 5 de : NSKH (aka : Miss Culture) :

1. Anissa : « Elle m’fait rire, elle ne connaît pas Rihanna, ni Jay Z, ni les Illuminatis.
2. Eminem :
3. Ma famille d’abord. « Quand j’ai un coup de blues, après ça va mieux… »
4. Roman : « Enlève-moi avec rançon » de Yves Ravey. Pour le style simple et l’histoire originale, la fin inédite.
5. Baker King : « Tu vas péter un câble. Tu vas le voir, tu vas te buter direct avec un flingue… Sérieux. C’est l’histoire d’une famille qui vend du pain à travers le monde… Ça commence par un accouchement, celui d’une fille… Alors ça ne va pas pour la succession. Alors elle va voir un voyant. Alors, elle fait : « Ouais mais non ». Et genre, son mari la trompe avec la baby-sitter.. Mais là, c’est le début. Y a 31 épisodes. C’est trop bien. (Y a aussi de l’amour).

TOP 5 de : Nika (aka : « La folle de romans ») :

1. Mon Samsung S2 : « Parce que c’est ma life… »
2. Le groupe Shinee « Lollipop ».
3. Roman : Rebecca Kean. « On s’y plonge tout de suite
4. Manga : Meru Puri.
5. Boire du Destop.

TOP 5 de : N2Ora (aka : l’Artiste) :

1. Les bonbons — sauf au réglisse.
2. La Wii. Tous les jeux. Sauf Barbie Princesse.
3. Les mariages au bled. Pour le bruit, pour le côté obscur de ma mère, les bonbons (sauf au réglisse).
4. Mon casque JVC. Je ne sais pas le modèle. Parce qu’il est trop magnifique.
5. Can You Feel It de Ross Lynch.

PS : Un souhait : réussir mon BTS arnaque et embrouilles avec Chocapic.

TOP 5 de : Le Fantôme (aka : « Demande à ma mère si je suis sage… » :

1. Les dramas coréens. Par exemple : Faith. (sur http://www.drampassion) Y est un de mes acteur préféré Lee Min Ho, ça se passe à l’ère Goryeo (le moyen âge coréen). Fantastique, aventure et romance sont au programme.
2. Les séries ivoiriennes, pour avoir un aperçu de la vie en Afrique. Je regarde avec ma mère.
3. L’aloco : des bananes plantins coupées et frites — comme des frites. Ça se mange avec du poisson, à la place du riz, avec du poulet, avec de la sauce, avec des oignons et des tomates.
4. Une musique : j’écoute beaucoup de chose, mais une musique de Macklemore et Ryan Lewis – Can’t Hold Us. C’est un mélange de rap, de soul, de R&B. Beaucoup de piano.
5. Un livre : tous les livres genre plusieurs genre Fantasy, Bit Lit (vampires, loup garous, sorcières).

*aka = as known as

Et un grand merci à toutes ! 😉

Fabrice

Piece

image

De ASHIHARA Hinako / ASHIHARA Hinako
Type: Shojo
Genre: Romance, Drame
Collection: Kana -Shojo
Editeur VF: Kana
Editeur VO: Shôgakukan Prépublication: Betsucomi
Paru en VO en: 2008
Pays d’origine: Japon Nbr de volume(s): 2 (en cours) Nbr de volume(s) vo: 8 (en cours) Illustration: n&b

Résumé : Haruka, une jeune lycéenne décède brusquement . Alors ses camarades de lycée viennent à son enterrement pourtant personne ne la connaissait vraiment . Mais qui était vraiment Haruka ? Cette question persistante va pousser Mizuho, Narumi et Yanai à percer le mystère qui l’entoure . Peut-etre qu’ainsi ils trouveront un sens à leur vie et qu’ils arriveront à mieux se comprendre ? Découvrirons t-il la vérité ?

Mon avis : Je viens juste de lire le tome 1 et je l’ai dévorée . J’ai vraiment aimée ce manga ça se voit n’est ce pas ? C’est un shojo et pourtant je ne le qualifirais pas comme tel car je pense que même les garçon peuvent aimer ce manga . C’est trés détaillé on perçoit le sentiment de l’héroïne qui est le désintêret total de la perte d’une de ses camarades de classe . Elle éprouve cela car elle ne lui as jamais parlé alors pourquoi aurait elle de la peine ? N’importe qui cacherait le fait qu’il s’en fou totalement mais pas elle . Je me suis donc très vite identifié l’héroïne . Si je devais donner une note entre 1 et 10, pour ce magnifique début je met un 10 sans hésitation . Préssée de lire la suite et je conseille vivement de lire ce manga ! 🙂

Sylia Kheloui :p