Gansta de KOSHKE

Gangsta-anime

Titre VO: ギャングスタ

Dessin et Scénario : KOHSKE

Editeur VO: Shinchôsha

Editeur VF : Glénat

Type: Seinen

Genre: Action, Suspense

Prépublication: Gekkan Comic @ Bunch

Illustration: noir & blanc

Année: 2010

Voici Ergastulum,  un nid de crapules où s’affairent mafieux, criminels en tout genre, policiers corrompus et prostituées.

Nicolas Brown, mercenaire sourd, et Warwick Arcangelo, gigolo, y œuvrent comme hommes à tout faire, acceptant des petits boulots pour le compte de divers clients du moment que ceux-ci y mettent le prix. Lorsque leur route croise celle d’Alex, une belle prostituée à la solde d’un jeune mafioso en devenir, leurs habitudes s’effritent peu à peu et de douloureux souvenirs refont surface… en rapport avec la nature de Nicolas.

Car en ce monde, existe une race de surhommes appelés “crépusculaires” et Nic est l’un d’entre eux ! Bien que surhommes, ils sont persécutés et  considérés comme de la marchandise servant aussi bien de chair à canon que de poupée servant à faire passer le temps pour peu que vous ayez les moyens.

Bienvenue dans un univers sombre et sans scrupule où l’argent sale règne et où la police est aux ordres de la mafia. Bien qu’il s’agisse d’un univers sordide où l’on suit  la vie de mercenaire de deux acolytes trentenaires, on s’attache à ses deux personnages au passé sanglant. On aime cette amitié qui semble saine en apparence mais dont on perçoit le côté obscure, résultat du passé.

Ce passé que l’on découvre comme les pièces d’un puzzle et fur et à mesure des tomes.

Je suis pas particulièrement fan d’hémoglobine mais cette série est une pure tuerie !! J’attends impatiemment la suite !

Et pour ceux qui préfère l’animé, rendez-vous sur http://www.crunchyroll.com/gangsta/episode-1-naughty-boys-682683

Strike Witches

Titre original : Strike Witches
Année de production : 2008
Studio : Gonzo
Auteur : Shimada Funikane
Genre : Science-fiction, action, sentiments
Durée : 12 épisodes de 25 min (saison 1)

Strike witches fait partie d’un des types de manga que l’on a du mal à résumer, et ceci à cause de sa richesse de supports. En effet, le manga fut édité également sous forme de roman (deux nouvelles), de OAV (c’est à dire un DVD contant une histoire unique), c’était à la base un projet multimédia de jeux vidéo (4 titres sortis à ce jour). Je vais m’attarder ici sur l’anime qui m’a particulièrement plu. Une troisième saison de celui-ci est d’ailleurs en préparation.

Résumé (source Animeka)

En 1939, une entité jusqu’alors inconnue frappe la Terre. L’Europe est la première région touchée et tombe
rapidement face aux Neuroi. L’humanité réagit et, grâce au Docteur Miyafuji, construit le Strike Unit, un engin permettant d’amplifier la magie et de permettre de voler. L’unité Strike Witches est alors créée et, grâce aux jeunes sorcières la composant, réussit à contenir les Neuroi.Quelques années plus tard, le Major Mio Sakamoto arrive dans l’Empire Fuso à la recherche de Yoshika Miyafuji, une jeune fille avec un formidable pouvoir de guérison.Cette dernière partira pour Britannia, la ligne de front avec les Neuroi.

L’avis de David

Cette série m’a scotché, les personnages étant très attachants, chacune des witches provenant d’un autre
continent, on assiste à un mélange culturel comique et plaisant. Les filles ont leur propre personnalité et la revendiquent.C’est tout d’abord une histoire d’amitié et de confiance en l’autre que nous présente Strike Witches sous ses aspects très « rock ‘n roll » ! L’incorporation de la 3D lors de certaines scènes de combat m’a particulièrement charmé, rendant celles-ci plus vivantes. Il y a seulement une chose que je n’ai pas réussi à comprendre durant tous ces épisodes : Pourquoi ces jeunes filles se baladent-elles sans cesse en petite culotte, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il pleuve ? Cet question m’a tenue en haleine durant toute la série, mais je n’y ai finalement point trouvé de réponses J Je vous recommande donc de regarder cette série (assez courte, vivement la 3 ème saison), qui vous changera les idées quelques temps !

GunGrave

Image

Synopsis (source Animeka) :

 Par une nuit neigeuse, un certain Grave, qui ne semble pas tout à fait humain, se bat de manière magistrale contre des créatures blanches. Aidé de ses impressionnants pistolets, Grave arrive rapidement à bout des créatures, sous le regard d’une jeune fille qui l’appelle Brandon Heat. Dans les épisodes suivants, un énorme flash-back racontera l’histoire de Brandon Heat, un jeune homme vivant dans les rues…

Avis de Shinta :

C’est un animé triste qui nous fait réaliser que rien n’est éternel, pas même les plus belles amitiés. Snif !!!

Brandon Heat est un jeune homme qui défend les siens dans n’importe quelle situation (surtout de la bagarre
:p ), mais au final il va mourir et renaître comme une sorte de cyborge dans une ville chaotique et dévastée  par un gang, si mes souvenirs ne me trompent pas. Au fur et à mesure, il devra affronter ses anciens amis et les tuer un par un…Triste à souhait mais ce coté  » rien n’est eternel et tout est éphémère » est intéressant. Les combats sont dynamiques et drôlement bien réussis! Gungrave se bat avec deux gros flingues et son cercueil! Bref un bel animé que je conseille de regarder si l’occasion se présente.

Mushishi

Synopsis (source Animeka) :

Les Mushi sont des être primaires, bien plus primaires que les insectes, plantes, ou bactéries ; ils sont pour ainsi dire tellement primaires qu’ils sont indissociables de « la vie ». En fait ils sont à la frontière entre la vie et la mort. Ce sont des formes de vie dont l’existence est incertaine car seules quelques personnes sont capables de les voir. On pourrait dire que le commun des mortels les considère comme une rumeur venue des temps anciens, dont les principes enseignés pour cohabiter avec eux auraient été oubliés. Mais ils sont là, immuables, avec tous les problèmes que les hommes peuvent rencontrer à leur contact prolongé. C’est ainsi que les Mushishi dont fait partie Ginko, le héros, parcourent le pays en ermite afin d’approfondir leurs connaissances des Mushi, mais également à soulager les maux provoqués par certains cas d’interférences entre les hommes et ces êtres primaires.

Avis de Shinta :

Ceci est le manga de tranquillité par excellence! Musique douce, épisodes indépendant, joli visuellement. On
tombe vite sous le charme de cet animé! C’est l’histoire de Ginko qui peut voir et communiquer avec les Mushishi : des êtres spirituels qui se manifestent d’une certaine manière aux yeux des humains. Certains sont pacifistes, d’autres pas. Ginko parcours la terre pour aider les humains qui peuvent avoir quelques problèmes avec les Mushishi.

Animé sympathique, ambiance apaisante, à regarder quand on a envie de se détendre devant son ordi avec un bon café!

Shigurui de Norio Nanjo, illustré par Takayuki Yamaguchi

Shigurui – épisode 1

Synopsis (source Animeka) :

Japon, an 6 de l’ère Kan’ei. L’excentrique seigneur Tokugawa Tadanaga décide d’organiser au château Sunpu un tournoi opposant 22 samouraïs aux techniques reconnues. Contre l’avis de ses conseillers, les combattants utiliseront de vrais sabres et non des Bokken (sabres en bois).
L’un des combats oppose Fujiki Gennosuke, amputé de son bras gauche, à Irako Seigen, dépourvu du sens de la vue. Malgré ces handicaps, les deux samouraïs sont reconnus comme étant parmi les meilleurs. Commence alors un long flashback où l’on retrouve nos deux sabreurs lors de leur première rencontre au dôjô Kogan tenu par le maitre Iwamoto. Ainsi commence la rivalité pour devenir l’héritier de la technique secrète du dôjo et obtenir la main de la fille du maitre, Mie-dono

Avis de Shinta

Animé superbement réussi, histoire bien montée, avec une ambiance envoûtante! Personnellement je n’ai pas vu le temps passé à chaque épisode tellement on est pris par l’animé! Une fois rentré dans le flash-back, l’histoire devient cruelle et on peut éprouver de la peine pour certains personnages, notamment Mie-dono qui va en baver! Relativement court comme animé mais il reste excellent. On peut voir tous types de mentalités humaines, de la plus détraquée à la plus loyale, en passant par le personnage sournois avide de pouvoir! Par contre âme sensible s’abstenir. Même si le début est bien beau, une fois entré dans les flash-back des choses très cruelles et immorales se dérouleront!

Je le conseille à ceux qui aiment les mangas de samouraï avec pas mal de sang ^ ^.

Ikkitousen Dragon Destiny

Ikkitousen Dragon Destiny

Résumé (source Animeka) :

Toutaku, du lycée Rakuyou, est mort lors du précédent grand tournoi des Touchi (lycéens, réincarnations des héros d’il y a 1800 ans). La position d’école dominante est donc vacante. La lutte fait rage entre, notamment, les académies de Nanyou (sous les ordres de Sonsaku Hakufu), de Kyosho (menée par Sousou Moutoku) et le lycée Seito (Ryuubi Gentoku) pour le contrôle du Kanto.
Ryomou Shimei, de l’académie Nanyou, met la main sur le Dragon de Jade après une âpre lutte contre Kakouen Myosai de l’académie Kyosho. Ce dragon semble en effet posséder le pouvoir de maîtriser la puissance conférée par les 3 souverains aux Touchi en lesquels ils se sont réincarnes et ainsi vaincre la malédiction des magatama… Un objet fort convoité tant Sousou Moutoku, réincarnation du Roi Démon semble invincible, surtout après sa démonstration de force contre l’académie de Yoshuu.

Avis de Shinta :

  Un animé destiné à la gente masculine qui veut se rincer l’œil! En effet, dans cet animé on peut voir des gens : 90% de filles, issues de différentes académies et qui se fight comme des barbares pour reconnaître laquelle est la plus forte ! Bien évidement, à la fin des combats, les filles ne sont plus habillées ! L’histoire est pas mal du tout et les personnages qui réincarnent respectivement les 3 souverains Touchi sont très charismatiques voire touchants.

Bien sur, il n’y a pas de place pour les larmes. On veut du fight! Du pur et du dur ! XD A mater pour se détendre et bien rigoler ^ ^.

Code Geass Hangyaku no Lelouch

Résumé (source: Animeka)

Nous sommes en 2017. Sept ans se sont écoulés depuis que le Nouvel Empire de Britannia a déclaré la guerre au Japon. Ce dernier, n’ayant pu résister aux robots de combat de l’Empire (appelés Nightmares), est devenu un territoire de l’Empire connu sous le nom de Zone 11.

Lelouch, jeune étudiant qui se joue des nobles, se retrouve un jour impliqué dans le vol d’une arme chimique, qui s’avère être en réalité une fille.

Malheureusement pour lui, les soldats de l’Armée Impériale le retrouvent, le prennent pour un terroriste et s’apprêtent à le tuer. C’est alors que la fille s’interpose. Avant de mourir, elle parvient à accorder à Lelouch un pouvoir le mettant dans un état second, à partir duquel il a la possibilité de donner un ordre à quiconque. Un pouvoir qui force l’obéissance absolue.

Que se passera-t-il ? D’où vient cette fille ? Qu’adviendra-t-il de Lelouch ?

L’avis de Shinta

Encore un animé de qualité, aussi bien visuellement parlant qu’au niveau du scénario. Une fois le pouvoir de cette mystérieuse jeune fille obtenu, Lelouche va tout faire pour sauver le Japon à sa manière. Il en profitera aussi pour élucider l’assassinat de sa mère Suzaku. Son meilleur ami à décider de sauver le Japon d’une manière bien différente : il rejoindra l’armée de Britannia et désirera graver les échelons pour que le Japon soit sous son autorité. Les deux amis se rencontreront à maintes reprises pour s’affronter. Lelouche est aussi poussé par sa jeune soeur Nanally qui a perdu la vue et il fera tout pour la protéger, à n’importe quel prix ! Un superbe animé avec plein de rebondissements, futuriste, avec des gros méchants, des personnages assez charismatiques. Je le conseille vivement à ceux qui ne l’ont pas vu.^ ^